samedi 18 février 2017

Devrions-nous tricoter des poussy hat ?

Bon, qu'est-ce que c'est ce truc rose ?



L'histoire : Pendant la campagne américaine, Donald Trump avait déclaré qu'être très riche permettait (je cite) "d'attraper les femmes par la chatte et qu'elles te laissaient faire". La chatte en anglais se dit pussy (au sens propre comme au figuré). Les résultats des élections ayant été ce qu'ils ont été... des femmes ont décidé de marcher sur Washington le lendemain de l'investiture pour rappeler à Trump qu'elles avaient des droits et n’entendaient pas se laisser faire. Peu à peu les réseaux sociaux ont là aussi joué leur rôle et toutes les minorités sont venues rejoindre ce qui était au départ la womensmarch (la "marche des femmes" pour celles qui ont séché l'anglais).
L'une de ces femmes, dès le début, eut une idée géniale : le pussy hat project

En synthèse : porter un signe distinctif pendant cette marche = un pussy hat (bonnet chatte) rose (couleur des femmes, voire même de leur vagin ai-je lu quelque part). Et encore plus génial : proposer aux femmes qui souhaitaient participer à la marche, mais ne pouvaient se déplacer, de le faire symboliquement en tricotant des pussy hat, puis en les envoyant aux organisatrices de la marche qui les ont redistribués aux marcheurs et marcheuses le jour J. 
Les tricoteuses étaient invitées à glisser dans le bonnet un papier avec leur nom et leur email pour que les marcheuses puissent leur envoyer un petit mot de remerciement. Solidarité, entraide, l'idée était belle, le succès fulgurant. Le jour J, la marée rose crevait les écrans du monde entier et le pink pussy hat devenait un symbole de résistance.



Beaucoup d'américains qui ont voté pour lui ne voulaient pas réellement de Trump. Ils ont juste voulu donner un avertissement à leurs gouvernants, juste voulu "renverser la table". A présent ils ont un président qui inquiète les psychiatres (et le monde entier) et qui ne sait peut-être même pas lire un texte structuré...

Aujourd'hui, même si les médias n'en parlent pas beaucoup en France, womensmarch est devenu un véritable mouvement de résistance, très actif aux US.


 

Ce qui m'angoisse, moi, c'est qu'ici aussi nous sommes désemparés. Que notre campagne politique rase le sol. Que vraisemblablement beaucoup de français sont prêts à "renverser la table", tandis que beaucoup d'autres ne voient même plus l'intérêt de voter.

Je ne peux pas imaginer que mon pays en arrive à de tels extrêmes, et pourtant...

Je ne peux pas imaginer que des gens sensés puissent croire que le FN n'est pas un parti raciste, et pourtant...

Je ne peux pas imaginer que dans quelques semaines TOUS les fachos se sentiront autorisés à sortir du bois, et pourtant...

Je ne peux pas imaginer que dans quelques mois nous devrons nous aussi descendre dans la rue pour défendre le droit à l'avortement, les droits des femmes, les droits des immigrés, et pourtant...

Comme beaucoup d'entre vous, je suis devenue sceptique à l'égard de la plupart des candidats (et de la "classe politique" en général). Mais je suis sûre d'une chose, je ne veux pas me réveiller avec la gueule de bois. Si la mère Le Pen arrive au pouvoir ce ne sera sûrement pas parce que je me serai abstenue. Je ne peux pas imaginer dire à mon enfant (qui n'est pas blanc) que c'est un peu de ma faute...
Quel que soit votre choix : s'il vous plait VOTEZ ! (enfin, sauf pour les extrêmes)

À suivre pour comprendre ce qu'il se passe aux US : les comptes facebook de Bernie Sanders (sénateur démocrate à la tête de la Résistance anti-Trump) et Michael Moore (cinéaste, autre leader de la résistance) & l'IG du mouvement Womensmarch

Et pour se faire une idée : les BD d'anticipation La Présidente et Totalitaire (font froid dans le dos), et sans doute aller voir le film Chez nous tant critiqué par le FN...


En attendant les élections, je garde dans un coin le patron du pussyhat (au cas où) en priant pour que nous n'ayons jamais à le tricoter !


:(  Une fois n'est pas coutume, ce blog s'éloigne dangereusement de la futilité (oui, bon, on n'est pas dans l'analyse poussée non plus) mais tout ça me fait tellement flipper que m'épancher ici me soulage (un peu). 

mercredi 15 février 2017

Je n'aime pas les froufrous...

... c'est vous dire si je suis dans la Trumpita pour cet été !

Ce top en soie écrue est le seul truc à froufrous qui vit dans mon dressing. Très joli sur une peau bronzée, sa matière et sa coupe font suffisamment habillé pour éviter l'écueil Laura Ingals. 



Allez savoir pourquoi le style victorien porté par Alexa Chung ou Sophie Vertigo (plus proche de nous dans la vraie vie)(même si tout lui va... elle est un peu agaçante)(et très amusante) a un certain panache. Tandis que sur une fille qui a, certes le corps d'une gamine de 14 ans, mais bel et bien une tête de born in the 70s, ça fait juste vieille qui se croit jeune (pathétique).






Tout ça pour vous dire que lorsque je regarde les nouveautés chez Zara, je me demande ce que je vais bien pouvoir porter ce printemps ? (pas celui de cette semaine, le vrai)(j'ai lézardé une heure au soleil ce midi, Mon Dieu que c'était bon !!!)


Et vous, froufrous ou pas froufrous ?

dimanche 5 février 2017

Previously on instagram

Parfois je me dis que c'est un peu du gâchis... (la fille en plein délire narcissique)(enfin, encore plus que d'habitude).

Une photo publiée par littlegrigri (@littlegrigri) le

vendredi 3 février 2017

Ce truc qu'on a avec la St Valentin...

La Saint Valentin, on est toutes d'accord, c'est une fête nulle. 
Surtout quand on est célibataire.
Même quand on n'est pas célibataire, c'est une fête nulle, commerciale, cul-cul... on n'a pas vraiment envie, mais on se sent un peu obligé quand même (enfin, ceux qui n'ont pas de personnalité, les moutons, pas nous). Et ce cérémonial gnan-gnan à l'américaine = beurk !



Donc une fête nulle, on est bien d'accord.



N'empêche, une petite attention ce jour là, sans cérémonial, juste un petit truc spontané (ou qui aurait l'air spontané, merci de réfléchir un peu en amont quand même), élégant, on n'est pas contre... un petit mot,  une petite fleur (bon, ok, un bouquet), ou un petit cadeau... juste pour se dire qu'on s'aime aussi ce jour là... ok, on veut bien ;)


mercredi 1 février 2017

Les cheveux gris sans doute...

Vous aussi vous avez déjà expérimenté ce sentiment douloureux ?


Et si ce n'est déjà fait, vous devez ABSOLUMENT lire tout l’œuvre de  Margaux Motin ! (c'est un ordre)

:)

mardi 31 janvier 2017

L'appel de la moumoute (again...)

Devinez qui a encore succombé à l'appel de la moumoute ?


Évidemment ! Comment faire autrement pour se protéger du froid polaire qui vient de nous tomber dessus ? (raison officielle) 
Quand au moment de sortir le chien, l'expression pleurer de froid prend tout son sens. 
Quand répondre au téléphone sous cette bise assassine peut vous faire perdre deux doigts (zavez déjà essayé de décrocher avec des gants ?)(je suis sûre que oui). 
Quand on baisse les stores à 18h pour garder la chaleur à l'intérieur (c'est Zola ici !)(enfin, Zola avec des grandes baies vitrées).

Ou alors c'est parce que je n'avais pas fait le deuil du caban Roseanna (raison officieuse), que je me suis mise à taper compulsivement faux-fur coat sur ebay (je suis bilingue en shopping)... et que je suis fort opportunément tombée sur une vintagerie britannique qui vendait... un caban en moumoute à ma taille (joie !) Et pour un prix dérisoire (re-joie !). 

L'annonce précisait que - bien qu'en excellent état - comme toujours avec le vintage le manteau sentait un peu le renfermé.  
A réception de la bête, j'ai pu constater que soit je n'étais pas si bilingue que ça, soit le british maniait parfaitement l'euphémisme... Pour reprendre une expression de Mélusine (période-pré-ado, quand elle parlait français) : il exhalait clairement le vieux grenier (bon ok, elle n'a jamais employé le verbe exhaler).

Peu importe, depuis mon yéti, je sais qu'il est parfaitement aisé de faire disparaître cette odeur à grand renfort de bicarbonate de soude :)

Et me voilà bien au chaud, heureuse, planquée dans ma moumoute vintage qui ne sent même plus le moisi.

Au chaud dans ma moumoute

Vient quand même la question délicate de la fourrure... car je pourrais vous faire le coup du j'avais pas bien compris c'était en anglais, mais ce serait pure trumperie. J'avais bien lu que j'achetais de la vraie fourrure. Et là dilemme... 
On est d'accord, en 2017, on achète de la fausse fourrure, parce qu'elle est aussi belle (si la qualité est au rendez-vous) et qu'elle décourage l'élevage-torture d'animaux. 
Mais quid de la vintage ? Celle qui est déjà en manteau depuis des décennies (vous devriez voir la doublure intérieure en soie, de l'ouvrage d'art !) et qui peut encore servir, on a le droit non ? 
Le crime, ce serait de la jeter à la poubelle (dit la fille qui tente le compromis avec sa conscience).

En pleine négo avec ma conscience...


lundi 30 janvier 2017

Youhou !... Y'a quelqu'un ?...


Je ne suis pas morte (pas encore), j'ai juste plein de boulot en ce moment et tellement d'articles en retard que je ne sais pas par où commencer... (la bonne excuse)(qui se plaint d'avoir trop de boulot ?). Allez, promis, demain je vous parle moumoute (et scrupules). 
Bisous, bisous !


jeudi 19 janvier 2017

L'appel de la teinture (épisode #24) DIY

Comment vous dire... j'ai été follement enthousiasmée par le dernier popup Hermès (enfin, sa vidéo, l'événement n'est pas passé par Genève) !
Imaginez : Hermès + mon irrépressible attrait pour la teinture textile (j'ai arrêté le capillaire) = j'étais  surexcitée (moi, d'un naturel si calme, posée, à la limite de la timidité maladive)
Une vidéo étant toujours plus efficace qu'un long discours alambiqué et emprunt de digressions #jurisprudenceyoutube, je vous laisse admirer l'idée (et cliquer sur ce lien) :


http://lesailes.hermes.com/fr/fr/hermesmatic_bordeaux


Certes, votre buanderie est sans doute moins orange et peut-être même que vous ne faites pas vos lessives en stilettos (moi si, mais je vous le concède, maintenir un tel niveau de glamour n'est pas donné à tout le monde).

Je ne pouvais pas ne pas le tenter !

Première question primordiale : quel foulard teindre ? 
Évidemment, compte tenu de l'incertitude du résultat, il convient de ne pas jouer les apprenties sorcières avec un foulard auquel on tient. Disons que le vieux "Brides de gala" hérité de Bonne-Maman fera très bien l'affaire.
Dans mon cas, un vieux modèle dans des tons de beige clair (qui date de l'époque où j'étais brune mais dont l'association s'est révélée assez tragique avec les cheveux grisonnants et qui dormait donc en boule au fond d'un tiroir).



Ensuite, il s'agit de réfléchir objectivement au résultat souhaité. Garder à l'esprit que les détails fins vont peut-être disparaître. Se référer à la bonne vieille palette des associations de couleurs (réminiscence des cours d'arts plastique du collège). Pour vous projeter, je vous recommande cet outil très pratique du site www.commentteindre.com

Naturellement tentée par un bleu paon (c'est plus fort que moi), j'ai réalisé que j'avais déjà quelques foulards bleus, mais aucun kaki ! Je l'ai fait avec de la teinture Idéale parce qu'elle est facile à utiliser et qu'on la trouve en supermarché (feignasse), mais si vous connaissez une bonne droguerie, vous aurez sans doute plus de choix de couleurs. 

Résultat, j'ai un nouveau foulard kaki, qui n'a sans doute plus l'éclat d'un Hermès mais dont le style boyish me plait bien !




lundi 16 janvier 2017

Les soldes...

On ne va pas se mentir, les soldes c'est devenu n'importe quoi. Entre les ventes privées préalables que font la plupart des enseignes et les rayons qui se remplissent miraculeusement de vêtements cheap qu'on n'avait jamais vus avant et qui ne sont même pas sur le site web de la marque... je ne suis pas sûre que ce soit toujours réellement la période idéale pour faire de bonnes affaires.

Néanmoins, j'avoue avoir tout de même déniché parmi les poupouilles de chez Promod cette petite veste qui permet avantageusement de sortir du trio noir/marine/gris (dit la fille qui la porte sur un combo jean brut x col roulé marine) et qui m'a coûté quelque chose comme 25€. Bien coupée et tissu agréable, je ne sais pas si on peut vraiment parler de qualité (elle semble un peu fragile quand même). Bon, elle durera ce qu'elle durera ! (Je n'avais pas dit que je n’achèterais plus que de la qualité ? Si. Ah...)



vendredi 6 janvier 2017

OH. MY. GOD !!!!

La combinaison parfaite de mes grandes passions dans la vie vestimentaires : caban navy + peau lainée + made in France = mourance absolue !!


Heureusement qu'il n'y a plus ma taille !!!

Caban Duncan Roseanna 2210€ (ben oui...)



Et pendant qu'on y est, j'aime également beaucoup ce joli cabas. Je vous entends déjà me dire à quoi sert qu'un cabas soit fourré ?? Mais juste pour le plaisir de mettre les mains dedans ! (Il faut savoir apprécier les petits bonheurs)(vous n'avez pas lu Philippe Delerm ?)

Cabas cuir et peau lainée MUUN chez Merci 297,50€ (soldé !)
:)