mercredi 17 septembre 2014

Quand Bouchra Jarrar "inspire" zara

Ce matin j'ai tenté (deux fois) de saisir le mot de passe zara pour allumer mon mac, avant d'ouvrir l’œil et me rappeler que ce n'est pas du tout mon mot de passe. Ceci en dit long sur 1° le fait que je me couche trop tard et 2° ce qui m'anime le matin au réveil... Le pulitzer n'est vraisemblablement pas pour demain.

Néanmoins, quand je vois dans les nouveautés zara que l'espagnol s'est largement inspiré de Bouchra Jarrar, on peut parler d'une certaine forme de consécration pour la créatrice, non ? Consécration populaire j'entends, celle de la Haute Couture est assise depuis longtemps.

Zara septembre 2014


Esprit tayloring, maitrise des coupes, choix des étoffes, élégance parfaite des lignes, je vous ai déjà dit que j'étais fan absolue du travail de Bouchra Jarrar ?

Bouchra Jarrar collection couture n°5 - 2012

Bouchra Jarrar collection couture n°6 - 2013

www.bouchrajarrar.com

mardi 16 septembre 2014

Wishlist we ♥ kaki !

Je n'arrête pas de baver devant le caban kaki de la collab Uniqlo x Inès de la Fressange, ALORS QUE J'EN AI DÉJÀ UN BLEU MARINE. 
A-t-on réellement besoin de deux cabans ? dans le Sud ?

Depuis la sublime série mode du ELLE de la semaine dernière, je ne suis plus vraiment rationnelle avec tout ce qui est kaki... Sans parler du pull H&M Studio que j'ai bien évidemment raté (le temps de réfléchir, il était épuisé) (quelle buse !) (ce qui me conforte dans l'idée qu'en matière de mode, mieux vaut ne pas trop réfléchir et se fier à son instinct) (mon banquier appréciera).


1. T-shirt bleu marine, celui-là est chez American Vintage mais on en trouve partout, à n'importe quel prix - 2. Jean slim Uniqlo - 3. gavroche en soie rouge Galeries Lafayette - 4. le fameux caban Uniqlo x Inès - 5. Sac Muse Two YSL (mon obsession du moment, on en trouve facilement au second marché sur Vestiaire Collective, Instant Luxe et consorts) - 6. baskets montantes olive Vans.

Regrets éternels...
Le pull en laine kaki H&M studio. Si vous l'avez en S et que finalement bon, ben, voilà... call me ! (enfin, commencez par un commentaire)
:)

lundi 15 septembre 2014

Des cubes posés dans le désert

Retour d'une parenthèse magique. Notre petite escapade du week-end fut un moment parfait, suspendu. L'hôtel Aire de Bradenas, ce sont des cubes posés dans le désert. Des cubes au design intérieur irréprochable ; aux larges baies vitrées qui offrent en permanence la beauté de ce parc naturel préservé. Des cubes disposés de façon à protéger l'intimité, à tel point que l'on a la délicieuse sensation d'être seul (ça tombe bien je ne suis pas très exhibitionniste dans l'âme). 
Le plus surprenant est de redécouvrir le silence absolu. On y trouve la quiétude totale mais aussi la gourmandise : la cuisine est faite à base des légumes du potager (lequel est visible depuis la salle du restaurant), le menu dégustation offre des saveurs incroyables ! (mais 6 plats + un dessert, moi qui ai un tout petit appétit, j'ai cru mourir)



Baignoire avec vue




La chaise Eames kaki que j'ai un instant envisagé de piquer


Si vous passez dans les Bardenas (dans la Navarre espagnole), offrez-vous cette parenthèse apaisante. L'accueil, esthétique, la table, l'environnement... tout y est parfait ! (allez, si je dois juste râler pour râler - je suis française après tout - le seul petit défaut ce sont les jets d'eau qui retombent bruyamment dans la piscine).

Par contre Tudela, la ville la plus proche est sans intérêt et à vrai dire, à part quelques caves, il n'y a pas grand chose à faire autour. On a bien fait une tentative de shopping mais totalement infructueuse. J'ai quand même repéré une chemise blanche absolument splendide (190€ une Paul & Joe) dans la vitrine d'une boutique heureusement fermée (un samedi ??).

chemise PAVANI Paul & Joe

Je compte me consoler avec celle-ci, fruit de la collab Uniqlo x Ines de la Fressange, nettement plus abordable. Bien sûr pas d'Uniqlo chez moi, mais je suis à Paris la semaine prochaine (vous m'en laissez, hein !) 

 

vendredi 12 septembre 2014

Ça se confirme...

S'il y en a bien un dont je ne me lasse pas, c'est le chino Sandy Reiko. Je vous en avais déjà touché un mot il y a deux ans, lorsque je venais d'avoir la révélation. Post dans lequel je montrais déjà des signes inquiétants de démence et qui est l'un des plus lus de ce blog...  de quoi repositionner avec humilité mon génie mon talent mes hypothétiques aptitudes de pseudo rédactrice mode.

Néanmoins, si le contenu éditorial est discutable dans sa forme, le fond est bien là : ces chinos sont de pures merveilles (confortables, couleurs sublimes, et en bonus apparence -2kg). Voici mon petit dernier, un très joli blanc cassé bien dans l'esprit minimal chic (je n'ai pas fini de vous en servir...), mon obsession actuelle. Je garde aussi un œil sur le carbone de la nouvelle collection.


Bon, c'est pas tout ça mais il faut que j'aille boucler mon sac. Escapade dans le désert des Bardenas ce week-end :) A suivre sur instagram (si vous n'avez rien de mieux à faire).

lundi 8 septembre 2014

Let's talk about minimal chic

Parmi les grosses tendances de la rentrée, on note le retour en force du minimalisme - appelé minimal chic (donc rieeeen à voir avec le minimalisme des 90's) - et celui des talons plats.

J'entends déjà la frustration des amatrices de fanfreluches colorées (rien de péjoratif dans le terme fanfreluche)(enfin, si, un peu quand même), mais moi, n'importe quel vêtement à la coupe stricte en gris ou bleu marine me met en joie. A tel point qu'au début de ma carrière (stoppée net relativement tôt), certains collègues m'avaient surnommée "la bonne sœur". Relativisons tout de même un peu l'affront, nous étions au sein d'une société financière où la fantaisie n'était pas encouragée, et où j'étais la seule (jeune) femme au sein d'une équipe complète de commerciaux vieille école... je vous laisse deviner l'ambiance pouët-pouët (Je connais un paquet de blagues graveleuses. Toute situation à ses privilèges).



Dans un slim bleu marine et un petit pull marine tout simple, je me sens chez moi. Alors imaginez dans quel état orgasmique me plonge le minimal chic !
En revanche, pour passer radicalement aux talons plats, mon mètre soixante et moi allons avoir besoin d'un peu de temps je crois.

La bonne-sœur is back !


Pantalon et pull zara
bracelets littlegrigri
slippers & Other Stories

jeudi 4 septembre 2014

Spotted : le short en cuir de Sezane

La collection automne de Sezane sera en ligne dimanche. En attendant, le lookbook, lui, est déjà en ligne et très alléchant. D'ordinaire je ne suis pas très fan des shorts en cuir, mais celui-là... OMG !



Et ces petites bottines ne sont pas mal non plus... vivement dimanche ! :)

lundi 1 septembre 2014

Rentrée des classes ;)

Semaine bien chargée... voilà pourquoi je n'ai pas écrit grand chose ici depuis (trop) longtemps.

Demain c'est la rentrée des classes. Si c'est la première rentrée de votre tout petit, vous aurez sans doute le cœur serré. Mais sachez qu'avec les années qui passent, on a plutôt tendance à le vivre comme ça !



Bonne rentrée les mamans !!! 
:)

mardi 26 août 2014

Je sais, je suis faible

... mais le Macy gris de la nouvelle collection est tellement beau ! Parfait avec un outfit minimal-chic.




Sac Macy (fumo) Nat & Nin
Jean blanc Mango
Débardeur h&m
Sandales Jonak
Bracelets Littlegrigri

lundi 25 août 2014

LOHIM #7 J'ai craqué.

Bon alors comment dire... j'ai craqué. Je n'ai même pas pu attendre le rdv prévu début septembre, j'y suis allée vendredi matin. Mèche par mèche, ça a duré deux heures pour rattraper une couleur quasi identique sur toute la longueur. 


avant

après


Avantages : j'ai retrouvé ma dignité capillaire. Autour de moi on trouve que c'est plus joli.

Inconvénients : moi qui ne voulais plus faire de couleur, c'est temporairement raté puisque les mèches ça s'entretient (mais tous les 3 mois seulement). Cette fois-ci la coiffeuse a fait deux nuances de mèches afin d'uniformiser ma couleur. En décembre on ne fera plus que de fines mèches blanches.




Bon, ça va, je ne regrette pas. Même si je trouve que certaines mèches font plus blond que blanc (la fille jamais contente).