lundi 1 octobre 2018

Le jour où CÉLINE devint CELINE

Si vous n'étiez pas sur IG ce week-end (ben alors, tu viens plus aux soirées ?) vous êtes passé à côté du drama-évènement de la fashion-week parisienne !

Replaçons les choses dans leur contexte : Quand la fashionsphère* a appris que Phoebe Philo quittait CÉLINE, toutes les rédactrices de mode (dont moi) (comment ça...?) ont fait une dépression instantanée. Reprendre le trône de l'icône devenait assurément le poste le plus casse-gueule de la place parisienne. Ensuite, la direction de la marque a annoncé que ce serait le génialissime Hedi Slimane (l'homme qui a révolutionné Saint Laurent) qui lui succéderait, ce qui a mis en appétit (doux euphémisme) tout le petit monde de la mode. Attente énorme !


Premier show vendredi soir et immédiatement les réactions enflammées ont fusé ! Il était évident qu'Hedi Slimane ne ferait pas du Phoebe Philo. Qu'un créateur aussi visionnaire allait apporter un souffle nouveau, n'en déplaise aux fans de Phoebe Philo...



Mais l'immense vague de déception n'est pas venue de la "page Phoebe Philo tournée". On attendait du révolutionnaire, de l'inattendu, de l'effet whaou... Or donc, Hedi Slimane a fait du Hedi Slimane. Aucune surprise, aucun renouvellement. Ce n'était rien d'autre que du Hedi Slimane pour Saint Laurent.

La seule chose qu'il ait vraiment changé chez CELINE c'est le logo. Enfin, vraiment... on ne met plus d'accent sur le E, sachez-le.

D'aucuns (dans le monde entier) se sont amusés à mettre les collections en perspective, il faut avouer que c'est pour le moins déroutant :




Fallait-il en faire un drame planétaire ou pas ? Je vous laisse juge. En tout cas, c'est a minima une entrée ratée... Mais ce qui me trouble vraiment dans cette histoire, c'est l'horrible maigreur des mannequins. CELINE fait pourtant partie du groupe LVMH, lequel s'était publiquement engagé il y a un an tout juste à lutter contre l'anorexie imposée dans le milieu de la mode...







:(


(*) ici le n prend toute son importance.

lundi 17 septembre 2018

Previously on instagram #la rentrée



On est bien d'accord, le gros dilemme du moment est de rester saine d'esprit malgré la dichotomie entre les températures extérieures (34° à Biarritz aujourd'hui !!!) et les collections d'automne auxquelles on ne peut plus échapper... Pourquoi acheter des vêtements qu'on ne peut pas porter ? Parce que lorsqu'il fera enfin froid (je plaisante !), il seront sans doute sold out.
J'essaie de rester forte, mais c'est dur. 









Une publication partagée par littlegrigri (@littlegrigri) le



vendredi 7 septembre 2018

♥ Capsule Camille Bidault-Waddington pour & Other Stories ♥

J'adore la capsule que Camille Bidault-Waddington a crée pour & Other Stories cette rentrée ! Même si je subodore qu'elle est plutôt conçue pour les silhouettes longilignes, pleine d'espoir,  je tente ma chance avec cette sublime jupe qui sera peut-être un peu trop longue, ou pas, l'avenir nous réserve parfois de jolies surprises... 






Coup de cœur également pour la cape-trench et le sac mais il faut savoir raison garder, n'est-ce pas ? (je m'inquiète, je couve peut-être quelque chose...)



mardi 4 septembre 2018

10 bonnes raisons de ressortir sa chemise en jean

Vous avez remarqué ? Il commence à faire frais le matin, le soir aussi (et je ne vous parle même pas des collections automnes dans le boutiques)(enfin pas encore). Bref, il est temps de ressortir les bons vieux basiques de demi-saison, à commencer par notre sacro-sainte chemise en jean et ce, pour plein de bonnes raisons que je me fais un plaisir de vous détailler ci-dessous : 
(ne me dites pas que vous l'avez mise tout l'été, il a fait 40° partout !)


1- C'est la meilleure amie du léopard (on reparle de la jupe Sézane ?)


2- Elle sublime n'importe quelle jupe wax


3- Ok, n'importe quelle jupe tout court (même les plus bizarres... alors, Olivia, on a eu un petit coup de mou stylistique ???)


4- Elle peut même dévergonder un bermuda (et pourtant pour décoincer un bermuda, faut quand même y aller méchamment !)


5- Jamais de faux-pas avec un pantalon noir et des talons féminins (donc valeur refuge, donc... vous savez bien)


6- Elle s'assagit le col fermé (uniquement si vous êtes designer, en mode minimal chic)


7- Elle peut être hyper sophistiquée en décolleté plongeant (exclusivement réservé aux toutes petites poitrines)


8- Elle vient twister le combo jean x chemise blanche

Do

Don't

9- Passons au cas délicat du total look ! Il n'est envisageable qu'avec des pièces de style, sinon c'est vraiment tarte !


10- Et toujours avoir à l'esprit qu'en chemise denim on peut même choper un prince !!!

jeudi 30 août 2018

Je vais bien ne t'en fais pas

La jupe léopard, qui arrive bientôt chez Sézane, m'a redonné goût à la vie !

😍😍😍😍😍😍


Hummm... :(

La nouvelle collection Ines x Uniqlo est en ligne et je dois confesser que c'est une très grosse déception (de bon matin, comme ça, je n'étais pas préparée). À part peut-être ce pull-cravate rouge, je crois que je ne vais rien acheter cette saison (oui, vous avez bien lu)(je vais prendre un Lexomil).


dimanche 26 août 2018

Easy rider



Juste avant les vacances, mon homme s'est acheté un Scrambler Mash (une petite moto 125 si vous préférez). Principalement parce-que l'envie le taraudait depuis longtemps (il ne s'est jamais vraiment  remis d'avoir vendu son tuk-tuk en quittant Biarritz) mais aussi un peu parce que son beau-frère venait d'en acheter une.

Sachez que ce n'est pas notre coup d'essai : Nous avons eu une Honda Rebel (ouais !) au début de notre mariage, puis un scooter Vespa 125 (avant le tuk-tuk) que je conduisais aussi. Je ne dis pas ça pour vous narguer mais je fais partie des lucky ones qui ont le "permis 125" sans être passé par le permis moto :)

Imaginez ma joie, quand à Biarritz cet été, je suis tombée sur ces magnifiques gants en cuir vieilli qui ont le bon goût d'être homologués. J'ai instantanément décidé qu'il était temps de quitter l'arrière de la selle et de voler à nouveau de mes propres ailes (je me comprends). J'ai donc expliqué le projet à mon homme qui, du coup, était ravi de m'offrir les gants. 

Je me voyais déjà sillonner les chemins de campagne, libre comme l'air, les cheveux au vent (enfin, sous le casque), (presque) rebelle.

Dimanche dernier nous sommes allés tous les deux sur un parking désert pour que je me remémore le passage des vitesses, les arrêts, etc. enfin tout ce que je n'ai pas pratiqué depuis des années. Pleine d'enthousiasme, sûre de moi, j'avais hâte de reprendre ma vie les choses en main !

Il ne nous a fallu que 5 mn pour comprendre que, non, rien à faire, il me manque 5 cm de jambes pour conduire cette moto :(

Je vais rester passager encore quelques temps (avec mes beaux gants). 
Ou alors j'achète un zoomer ?