samedi 27 août 2011

C'est l'histoire d'une (geek) blonde...

Vous je sais pas, mais moi, de temps en temps, je suis prise d'une crise de nettoyage. Souvent quand je ne suis pas contente de moi.
J'avais échangé sur le sujet il y a quelques années avec une amie qui souffre du même syndrome, au bout d'un bon quart d'heure de psychologie de comptoir nous étions convenues que c'était une forme d'automutilation.

Donc, hier, à force de ne pas trouver exactement le widget que je cherchais, j'ai décidé qu'il était plus que temps de nettoyer mon clavier (comme chacun sait, tout clavier est infesté de je ne sais plus quoi, mais de toute façon qui veut savoir, hein ?).
J'ai pris soin - je ne suis pas dingue - de le faire à la bombe antistatique expressément prévue à cet effet.

Au moment d'appuyer sur le vaporisateur, il s'est montré un peu récalcitrant. Et comme c'est quand même pas une bombe antistatique qui va faire la loi, j'ai appuyé plus fort.
 "Ce qui est très con" me suis-je dit à la vue de la boule de mousse (de la taille d'un gros abricot au bas mot) qui faisait la fière au milieu du clavier.
Je me suis empressée d'essuyer, subodorant la manip désastreuse.
C'est alors que mon écran a commencé à aligner des eeeerrrrrrrrtttttyyyyyggg dans la recherche Google (ça ne donne rien niveau résultat).
Car bien sûr j'avais légèrement omis d'éteindre mon clavier avant d'envisager de le récurer...
On respire, pas de panique, j'éteins tout, je laisse sécher et demain tout va bien.

Le lendemain matin, tout était rentré dans l'ordre.
A l'exception du R et du T devenus muets. Deux lettres plutôt utiles dans la langue de Molière.
J'ai tenté le dépoussiérage à la bombe air sec. Toujours muets.
Forte d'une auto-formation expresse (un tuto trouvé sur l'informatiquepourlesmongols.com), j'ai même démonté mon clavier (je signale à toutes fins utiles aux blondes propriétaires de clavier sans fil alu Apple que les touches se démontent toujours EN SOULEVANT PAR LE HAUT). J'ai propulsé de l'air sur le mignon mécanisme qui se cache sous les touches et j'ai tout remonté (c'est à dire le R et le T, je ne suis quand même pas débile à ce point là). Toujours rien.

Bien sûr, un rapide coup d'oeil à la facture d'achat, m'a confirmé qu'il n'était plus garanti depuis le 10 juin 2011... Je sais bien que la garantie ne s'applique pas quand on mouille exprès le clavier allumé, mais je n'avais pas vraiment l'intention de TOUT raconter au type du SAV. J'avais plutôt choisi l'option grand sourire désolé du "dis moi ce qu'il s'est passé toi qui est si brillant - et moi qui n'y connais rien- joli et gentil monsieur mon sauveur".  Mais bon, hors garantie, j'ai pas osé.

Alors je suis quand même allée à la fnac...

Reconstitution du drame :





... acheter un nouveau clavier.
70€. La prochaine fois que j'aurai besoin de me défouler, j'irai à la salle de sport.

4 commentaires:

  1. Attends ça me donne une idée de dingue là! On peut démonter les touches du clavier une par une? Donc si j'ai envie de faire une mauvaise blague je peux remettre les lettres en les classant par ordre alphabétique et regarder l'autre s'arracher les cheveux en voyant que quand il tape: S A L U T ça écrit L A S W M? Vive Apple :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah ah ah je n'avais pas remarqué que ta couleur avait viré...c'est certain cela doit être le soleil breton:)

    RépondreSupprimer