lundi 30 janvier 2012

Faites des caprices !

Concours amusant chez Princesse Tam Tam,
pour gagner il faut liker leur page Facebook et faire le pire des caprices...
Alors soyez créative et lâchez-vous ! 
(cliquez sur la photo pour jouer)


lundi 23 janvier 2012

The kooples, du classy au sportswear

La marque The Kooples, dont le crédo était de faire redescendre l'élégance dans la rue, s'apprête à lancer une gamme sportswear.
Synonyme de coupe soignée, de ligne parfaite et sans ostentation ("La discrétion est le propre de la distinction" aimait à dire ma grand-mère), la marque a su assoir son image "anglo-parigote" (c'est eux qui le disent), notamment grâce à des campagnes pub mettant en scène des couples plus ou moins crédibles (plutôt moins).

La gageure sera donc de rester élégante et raffinée en leggings, polo et sweat-shirt.
J'ai hâte de voir ça.
En attendant, le lancement de la gamme (prévu en février) sera assuré par un couple plus que crédible : Eric Cantona & Rachida Brakni.



Quant à la gamme prêt-à-porter, ce sont Frédéric Beigbeider et sa compagne Lara qui prennent la pose en pastel* avec ce slogan :"Frédéric & Lara, en couple pour trois ans. Au moins."
Bon ben voilà, cette fois-ci on y croit !  ;)



(*) l'été s'annonce pastel, pastel, pastel !

dimanche 22 janvier 2012

Banc d'essai : le pantalon blanc en plein hiver

Dans "la Parisienne" Inès de la Fressange nous recommandait fortement de porter le jean blanc en hiver. Précepte repris par les rédactrices de mode et les marques tendance.
Reconnaissons que c'est élégant, et puis faire entrer une pièce de printemps dans notre dressing d'hiver (gris, noir, bordeaux) donne un peu de légèreté au moral.
Illustration en image chez Fonelle (quoi !? vous ne connaissez pas son blog ??? Naaan...), Zadig ou Sandro (collections de cet hiver évidemment).


Pourtant cette élégance n'est pas donnée à tout le monde. Il faut posséder un pantalon blanc, mais là pas d'excuse, on en trouve à tous les prix, le mien vient de chez Mango.
La difficulté que j'entrevois est de passer sa journée et rester immaculée ! Je parle bien entendu d'une vraie journée de vrais gens. Est-ce réellement possible ?
Soyons pragmatique : C'est non sans un certain courage que je vous propose de faire aujourd'hui un test en situation réelle. Et je dirais même en conditions extrêmes, puisque le périmètre du test comprend un homme (qui prend les photos en se marrant et qui précise ensuite au vu du résultat que ce n'est pas son métier), un enfant, un chien et un temps pluvieux.

11h : je sors de ma douche (eh oh ! c'est le week-end et j'ai fait du sport avant) et j'enfile mon jean blanc. Tout blanc.

Et là vous comprenez mieux pourquoi je parlais de courage tout à l'heure.

 








Au passage vous noterez qu'après avoir lu le ELLE hier, j'ai habilement customisé mon pull façon Muccia Prada. Pas évident ceci dit, il faut découdre sans tailler dans la maille, cela requiert un peu de patience. Et hop, un DIY ! Ce post est vraiment indispensable.
















12h : L'homme, l'enfant et le chien rentrent de leur balade en forêt. Prise de panique, je m'enferme dans la salle de bain et j'attends qu'ils aient enlevé bottes et manteaux avant de faire mon apparition. Toute blanche.

13h : Obstacle de taille, il faut préparer le déjeuner. La tache guette. Mais en fait non, mon homme a demandé "qu'est-ce qu'on mange ce midi ?" et s'est mis à tout préparer. Je l'aime.

15h : J'accompagne ma fille à l'anniversaire de sa copine. 15 enfants (et deux chiens) dans un appartement, je ne m'éternise pas. Je ne voudrais pas déranger. Je rentre sans passer par la rue Gama.

15h15 : Je m'installe dans le canapé pour suivre la fin du match en MANGEANT DES FINGERS (rugby H cup, 30 hommes se roulent dans la boue, Biarritz gagne). Jusqu'ici tout va bien.

16h : Le chien vient réclamer une caresse. Même pas en rêve.

16h08 : Je regarde sur le net si le Levi's 570 existe en blanc. A force de voir la photo plus haut, je ne suis plus trop sûre de mon slim Mango...

16h32 : J'ai trouvé.

17h30 : Je pars chercher ma fille. Il pleut, je fais tout de même attention aux flaques.

18h04 : Le chien tente une énième approche, et repart queue basse.

19h25 : Jusqu'ici ça va.

20h : Bon, le test s'est bien terminé. Conclusion : Le jean blanc en hiver c'est carrément jouable. Modérons tout de même un tout petit peu le résultat parce-que 1) je ne suis sortie que deux fois de chez moi ; 2) je n'ai pris ni le métro, ni le bus ; 3) je crois que le chien ne m'aime plus.


Another sunday mood

Toucher la perfection...

Bouchra Jarrar - Collection n°4
J'imagine que vous attendiez un petit bout de prose enlevée (soyons ambitieux que diable !) pour décrire la perfection des lignes, des matières, des couleurs, et de ce tomber... mais là, je reste sèche. Impossible de mettre des mots sur l'émotion que me procure cette robe.
Un jour j'habiterai cette perfection. (Mais dans longtemps parce qu'il faudrait que j'économise, c'est-à-dire parvenir à étouffer mes craquages compulsifs. Une fois j'ai réussi à tenir trois semaines. Mon record)

vendredi 20 janvier 2012

mercredi 18 janvier 2012

Moisson de soldes

A votre avis, laquelle a été la plus raisonnable efficace ?

Sweat shirt bleu Sandro, perfecto cuir Athé Vanessa Bruno, veste en jean brut col en cuir Sandro, pull laine rouge Isabelle Marant étoile, boots compensées cuir noir Minelli, tee shirt blanc plumes noires et grises Sandro, tee shirt blanc tête de lion crocs fluo Maje.

Foulard soie Comptoir des cotonniers, pull torsadé en laine bleu canard Etam, pull cachemire rouge manches 3/4 Italy, Tee-shirt en lin rouge orange bordeaux Sandro, veste mouton retourné See by Chloé, boots Church's (pas bleues, noires mais démentes quand même et soldées !!!).

Alors ?

Je précise à toutes fins utiles (banquiers, maris...) que tout ceci a été acheté soldé, c'est à dire à un prix inférieur au prix initial, ce qui signifie peu ou prou qu'on a fait des économies.

dimanche 15 janvier 2012

Littlegrigri fait son vide dressing



Les dressing des filles de Littlegrigri déborde... vous allez pouvoir en profiter !
L'idée ? Vous proposer des pièces que nous ne mettons plus ou encore des achats impulsifs jamais portés (et Dieu sait s'il y en a...).
Nous ferons ainsi des heureuses et pourrons à nouveau passer en mode craquage !
Retrouvez-les dans la rubrique "vide-dressing" qui sera régulièrement alimentée.

lundi 9 janvier 2012

Is fashion that crazy ? (bis)

Garance Doré publie aujourd'hui un post à propos de fashion-realité dans lequel elle dit ceci (entre autre) : "la fashion-réalité (...) adore donner de la mode cette image hystérique, peuplée de freaks égocentriques, pathétiques (...)".

Etrange résonnance en moi...

Il s'avère justement que je focalise un tantinet ces jours-ci sur la quête d'une certaine paire de shoes (démentes, les shoes. Pas moi. Quoique).

Après avoir passé de longues heures solitaires à éplucher les résultats de mes recherches sur Google (jusqu'à la page 10, j'en sais un peu plus sur les églises anglicanes à présent), j'ai appris que celles que je cherche sont issues d'une série spéciale distribuée uniquement dans les "boutiques soigneusement sélectionnées", c'est à dire pas le canal habituel.
Ce qui ne m'a pas empêchée d'appeler quand même le flagship à Paris, pour m'entendre confirmer qu'ils ne les ont même pas eues.

En désespoir de cause, j'ai lancé vendredi un appel sur ma page facebook (perso) qui a donné lieu à 27 commentaires (à ce jour), pas tous compatissants. Mais ça m'a ouvert de nouveaux horizons puisque 3 copines (une à Paris, une à Londres et une à Varsovie !) soutiennent mon combat et les cherchent dans leur ville respectives. Un autre ami m'a filé les coordonnées du magasin d'usine en UK. J'ai même écrit au showroom de Milan... parce que "quand on veut on peut" et "rien ne résiste à la ténacité" (suis-je obligée d'expliquer à mes proches qui pensent qu'être obstinée, c'est bien, mais commencent à me trouver un peu freaky là).
Je sais à présent où les trouver en vert foncé et en gold (à Londres), en bordeaux (très belles mais plus ma pointure) et en noir (sur le web)... mais point de couleur Navy.

Je commence peu à peu à me faire à l'idée que peut-être je ne les aurai pas (j'ai dit PEUT-ÊTRE).

Mon dernier espoir c'est Olivier de chez Série Noire à Lille (boutique pointue, accueil charmant... équation rare) qui a eu pitié de moi gentiment proposé de m'aider et les cherche avec son fournisseur.

J'y ai déjà passé tant de temps qu'à vrai dire je commence moi-même à me trouver un peu flippante. Néanmoins, désirer quelque chose à ce point c'est une sensation agréable... et si je les trouve, whaou !!!

PS : Malgré tout ça j'ai quand même pris le temps de préparer les soldes Littlegrigri (J-2), de faire les soldes :) Et pour me consoler de ne pas trouver mes boots Ketsby metal Navy, je me suis offert cette veste (qui ne fait pas du tout double-emploi avec ma parka) sur Vestiaire de Copines (une mine ce site).

 
PS2 : Pour info, les boutiques ici ont directement attaqué les soldes avec du -50% (département limitrophe, les soldes ont commencé mercredi dernier), je crois que les magasins sont surstockés, il va y avoir des affaires à faire !

lundi 2 janvier 2012

Juste en passant...

Pas encore vraiment remise de ces vacances, qui pour moi correspondent aux huit jours les moins reposants de l'année parce que retour sur ma terre natale, "enchaînage" de réunions de famille (plein, mais j'aime) et de bouffes arrosées avec les copains "de quand on était vraiment jeunes"...
C'est toujours magique mais "vivement le boulot !" crient en cœur mon foie et mon banquier.

Juste en passant, comme promis, quelques infos sur mes dernières trouvailles/cadeaux. A noter que je n'ai pas eu de cadeau "créatif" cette année. Il est donc formellement établi que ce blog a son utilité.

Tout d'abord, avant de partir je me suis dégoté cette petite paire de boots qui vont avec absolument tout, et pour une misère puisqu'elles sont quasiment données sur le site de la Redoute. Je ne vais sans doute pas les garder dix ans, mais peu importe, en attendant elles comblent l'absence de "ce que vous savez" (oui, j'ai rappelé mon psy).




Une découverte : on m'a offert des eaux florales Christian Lenart et je suis déjà raide addict. 
D'abord fan de leur flacon en verre délicieusement rétro - très joli dans la salle de bain - mais surtout de leurs odeurs. Un régal le matin (et le soir, j'en abuse). 
Je pensais que j'allais préférer le tiaré, réminiscence de mon voyage en Polynésie (tellement adoré que l'idée m'a effleuré d'épouser un local pour rester à vie, mais comme j'étais justement en voyage de noce ça devenait compliqué). Finalement, c'est la si subtile fleur d'oranger que je sniffe à longueur de journée (entre les applications du matin et du soir). Et même ma peau hyper réactive n'a rien trouvé à redire si ce n'est "miam" ! 
Bon, comme c'est un cadeau et qu'on est bien élevée, tout ça, tout ça... on ne doit pas dire le prix (mais c'est dans les 5 euros au Monop !!! dingue non ?). Vous connaissez ?



Sinon, j'ai eu un œil de sorcière, un tout épuré, pas avec un cadre doré kitschouille.
D'aucuns dans mon entourage prétendent que ça ne sert à rien. OUI MAIS C'EST BEAU.
Et j'en rêvais depuis des lustres.  (La faute à Van Eyck et aux Arnolfini)

Bon là, si vous suivez bien, je n'ai même pas besoin de vous dire comment il s'appelle. Mais vous devez quand même savoir qu'il est en cuir gras BLEU NUIT, lumineux, que je ne le quitte pas et qu'il irait tellement bien avec "mes" Church's que je n'ai pas trouvées à Lille (et ça devient critique parce que du coup je commence à loucher sur les boots de la même collection).
Allez voir le look book de la collection d'été sur le blog Rockmafia, elle est mortelle !



Voilà... sinon pour en agacer quelques unes, sachez que grâce à la proximité avec les espagnols, les soldes, ici, ça commence mercredi ! (et je suis prête).