lundi 30 avril 2012

I did my tie & dye

Et voilà, depuis mercredi j'étais à l’œuvre. 

Mercredi : le temps de la réflexion (je fais ça avec quel jean ?... Il m'a fallu des heures pour statuer).
Jeudi : le temps de l'action.

Allez hop, un pseudo tuto Tie & Dye (je n'y mets que l'essentiel, il y en a des tonnes sur le web). D'ailleurs est-ce à proprement parler un tie and dye, je m'interroge... Si j'en crois wikipedia, le fait que je ne me serve pas d'élastique remet en cause l'utilisation appropriée de l'appellation, mais c'est le wiki anglais. (peut-on réellement avoir confiance ?)

Donc pour faire (au moins) aussi bien que le zara : 


Il vous faut le matériel suivant :

Bien entendu il vous faut aussi un jean, j'ai fini par opter pour un Levi's brut que je ne mettais plus trop (pas de dépression en cas de ratage total). En choisissant brut, j'avais conscience de ne pas me faciliter la tâche, mais pour ce blog et pour toi, vénérable lecteur, rien ne m'arrête.




Enfin - et ce dernier élément n'est pas à négliger - il vous faut une piscine*.



LE TUTO 

Etape n°1 : Afin de définir précisément la ligne de délavage, fixer la ceinture du jean sur le rebord de la bassine à l'aide de deux solides pinces à linge. Ceci vous permet de voir jusqu'à quel niveau remplir la dite bassine. 

Etape n°2 : Retirer le jean. Vider les berlingots de javel dans la bassine (j'ai mis les trois d'entrée de jeu) et ajouter de l'eau jusqu'au niveau souhaité. Y plonger le jean, les jambes en accordéon, et l'attacher au bord avec les pinces à linges. Pour une décoloration uniforme, bien veiller à ce qu'il n'y ait pas de bulles d'air dans les jambes (sinon ça remonte et la partie flottante reste bleue).
A ce stade j'avais une photo tout-à-fait didactique du jean qui trempe à vous montrer, mais suite à une manipulation inopinée je l'ai effacée avant de la décharger, ce dont je ne me suis aperçu que ce matin, c'est-à-dire une fois que tout était terminé. Il va vous falloir faire preuve d'un peu d'imagination.

Etape n°3 : Constater rapidement qu'il ne va pas être possible de garder ça à l'intérieur à cause de l'odeur. Sortir la bassine sans faire tanguer son contenu. Requiert une certaine dextérité, remercier le ciel d'avoir pris une bassine à poignées. Mettre néanmoins cette bassine à l'abri de la pluie battante (rapport à la dilution du chlore).

Etape n°4 : Au bout de quelques heures, retirer délicatement les pinces à linge afin de retourner le jean (étape à renouveler plusieurs fois, souvent en fait). Quand je dis délicatement, ayez bien à l'esprit que toute éclaboussure aura des répercussions fatales (comme sur le pantalon que je portais ce jour là par exemple).

exemple de répercussion fatale
Etape n°5 : Trouver que 48h c'est quand même long, et pourtant le bas des jambes est encore bleu clair (pas blanc) et pas du tout uniforme. Penser que ce n'est peut-être pas moche et que c'est ça l'esprit tie & dye. Se dire que ce serait dommage de s'arrêter en si bon chemin et que, allez, on laisse encore une nuit de plus.

Etape n°6 : Le lendemain matin constater que ça continue à éclaircir mais lentement, lentement, trop lentement.
Avoir un éclair de lucidité : j'ai trop dilué la javel au départ. Il convient donc d'en ajouter mais il pleut des trombes d'eau (depuis des jours...) et vraiment pas le courage d'aller en acheter.
Avoir alors un éclair de génie et se souvenir qu'on a des galets de chlore lent pour la piscine. Je sais, "lent" c'est justement ce qu'on ne veut pas. Mais pour donner une idée à ceux qui n'ont pas de piscine : ce sont des galets de 250g ; on compte généralement 1 galet par semaine pour désinfecter une piscine moyenne (48 m3). Redoutablement efficace dans une bassine de 28 litres.
Attention : à l'ouverture du seau de chlore lent, ne pas respirer les vapeurs toxiques qui s'en échappent. Poser un galet au fond de la bassine. Celui-ci ne doit pas toucher directement le tissu. Et plus que jamais, les gants sont vos amis.

Etape n°7 : Une demi-heure plus tard retourner le jean. Constater que ça devient vraiment blanc !

Etape n°8 : Deux heures plus tard sortir (délicatement) le jean terminé, surtout sans s'éclabousser, et le mettre dans la machine à laver. Faire tourner un cycle normal sans lessive. Faire sécher.
Pendant ce temps, verser l'eau (méchamment chlorée) de la bassine dans la piscine = recyclage des "eaux usées". Se féliciter de ce geste écologique :)

Etape n°9 : Lorsque le jean est sec, avoir hâte de montrer ça aux copines ! (Et en plus miraculeusement, il fait assez beau pour une photo en extérieur).



baskets slip on Converse (ramenées des US by ma cop's, merci Sof)
jean brut 572 Levi's
t-shirt coton léger Petit Bateau PE 2012
bracelets Littlegrigri




(*) note à l'intention de mon ami P. une piscine hors-sol ça va quand même.

3 commentaires:

  1. J'ai enfin trouvé l'argument décisif pour lequel il me FAUT une piscine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as besoin d'arguments pour justifier des caprices, écris-moi, j'ai fait une thèse sur le sujet ;)

      Supprimer
  2. j'adore!!! je vais en faire un aussi!!!!

    RépondreSupprimer