dimanche 29 juillet 2012

London, baby !


J'habite un pays où les anglais sont avant tout considérés comme des adversaires (pour rester polie), que l'on se doit de hacher menu, selon l'expression consacrée en Ovalie. Pour faire simple, on les respecte à peu près autant qu'ils nous respectent.

Quant aux JO, c'est ma came. Je ne compte plus les belles émotions vécues devant les jeux. Vous ne me verrez jamais m'attendrir devant une quelconque comédie sentimentale, mais je peux pleurer comme une madeleine en suivant une finale d'athlé. Autant vous dire que je prends les Jeux au sérieux.
(D'autant plus qu'ils me fournissent l'alibi parfait pour acheter une nouvelle pochette  : il fallait bien une touche modeuse pour illustrer ce post sur les jeux de Londres).

C'est donc en qualité d'amateur averti que je le clame sans hésiter : c'était de très loin la meilleure cérémonie d'ouverture de tous les temps ! 
Époustouflante (certes, elles le sont souvent, avec débauche de décors somptueux et de feux d'artifices).
Super rythmée (on en a déjà vu de longues et chiantes, spécialité des pays dictatoriaux habitués au public soumis... suivez mon regard) et sur des musiques que le monde entier connaît (le message était clair : la meilleure musique du monde, c'est la nôtre ! - il faut l'admettre, c'est un peu vrai).
Mais surtout - et c'est là que réside la nouveauté - c'était drôle. L'humour anglais assumé et revendiqué. Je me suis régalée. 

Vous ne POUVEZ PAS être passé à côté de l'intervention de Rowan Atkinson (aka Mr Bean) et l'orchestre philharmonique de Londres interprétant le thème des Chariots de feu (film mythique sur les jeux).

Si vous avez raté ces 4 minutes de pur bonheur, cliquez ici pour les revoir :)

Donc là,  je dois être totalement honnête et féliciter les anglais (ce que ma religion m'interdit pourtant autour d'un terrain de rugby) : UN GRAND BRAVO LES ROSBIFS, VOUS AVEZ ASSURÉ  !!!



(mais on va quand même devoir vous laminer au nombre de médailles, vous m'en voyez désolée)

1 commentaire:

  1. Aujourd'hui on s'est fait dépasser par les anglais au nombre de médailles. C'est moche.

    RépondreSupprimer