vendredi 31 août 2012

I love tellement LOVE MAE

Et si vous mettiez un peu plus de poésie dans la vie de vos enfants ? Ou la vôtre, si vous êtes encore un peu un enfant.  
Parce-que de toute façon, pour les minus, il n'existe que deux catégories : "les enfants" et "les mamans" (ou papas). C'est ainsi qu'aux yeux de mon petit cousin Emile, je suis restée dans la catégorie enfant jusqu'à 35 ans.

Des stickers, c'est pas nouveau, me direz-vous. On en trouve partout.
Oui, mais ceux de LOVE MAE je les pratique personnellement et je les trouve parfaits (approuvé par moi-même - quel label prestigieux !). Ils sont de très grande qualité (on dirait du tissu enduit), facilement repositionnables (même après plusieurs mois, même sur des vieux murs pas très plats), faits avec des encres éco-friendly, emballés dans du carton recyclé... et ILS SONT SI BEAUX !






jeudi 30 août 2012

Féminin masculin (ou l'inverse)

Depuis quelques jours je n'ai de cesse de traîner sur le site de la marque Laurence Doligé (la fille vraiment débordée !). J'adore son interprétation des basiques masculins pour la femme. Parce-que j'adore les basiques masculins* (je le précise au cas où vous passeriez sur ce blog pour la première fois) (ne fuyez pas pour autant les girls, j'achète aussi des robes et des chaussures à talons) (et des sacs, mais ça c'est une autre histoire).
C'est peut-être en passe de devenir ma nouvelle obsession. Or, Laurence Doligé est un peu plus accessible que ma précédente passion pour Bouchra Jarrar (de la haute couture, domaine de l'onirique), et donc plus dangereux. Beaucoup plus dangereux, puisque là, je peux acheter. Avec parcimonie néanmoins. Sachant que la mesure est le trait essentiel de ma personnalité... très très dangereux.

Ceci dit, je peux aussi me contenter de m'inspirer de son style (dans la frustration, un truc que je gère bien aussi). Je vous laisse découvrir trois silhouettes de son lookbook hiver qui me plaisent (qui me rendent dingue en fait, mais je fais nouvellement dans la mesure).


Ne me dites pas que vous n'avez pas envie de vous réchauffer dans ce poncho (non pas aujourd'hui, mais cet hiver, celui qui va arriver dans longtemps plus vite qu'on ne le crois). Et ce jean : cheville dégagée et gros revers, mon crédo de cet hiver. Hé, mais... j'ai déjà les derbies qui vont pile avec cette tenue !


Je suis aussi fan de ce blouson de cuir (le cuir a l'air somptueux) dont la coupe originale change du perfecto, même si le laçage qui pendouille aux manches semble avoir été spécialement pensé pour le photo shoot (dans la vraie vie tu l'accroches partout, et tu finis pas casser une lanière, alors tu as bien les boules vu le prix du blouson). Et, définitivement, j'ai besoin de ce jean.


Quant à ce blouson là, il m'interpelle. Non que j'aie très envie de le porter (compte tenu de ma taille, il est préférable d'éviter l'effet boule, je commence à connaître mes limites) mais j'ai le sentiment qu'on va encore voir de la fourrure moumoute partout cet hiver. 
Je préfère parler de moumoute à cause des hystériques de la PETA. Ceci-dit, avant qu'ils viennent m'enfariner à Biarritz, j'ai un peu de temps. D'autant que je n'ai pas de manteau de fourrure.



Une boule de poils sur des petites pattes 
= voilà à peu près l'allure que j'aurais avec ce blouson.



(*) A ce propos quand je me plonge dans le 1er bouquin du Sartorialist, c'est toujours l'élégance des hommes qui m'enchante au plus haut point. J'ai peut-être un gros problème d'identité...(?)

lundi 27 août 2012

Belle à l'extérieur ET à l'intérieur.

Indian kids c'est une association créée à l'origine par deux copines et leurs filles, émues par le sort d'enfant handicapés physique et/ou mental dans un orphelinat de New Delhi. Elles ont alors décidé  de se bouger pour améliorer le quotidien des enfants. Une fois par an, elles vont sur place (les valises pleines de stylos, de cahiers, de jouets, de produits de soin...) pour câliner les enfants, jouer avec eux, partager leurs rires et leurs chagrins. Le reste du temps, elles organisent ici différentes manifestations afin de récolter de l'argent pour aider l'orphelinat. Grâce à elles (et toutes les autres bénévoles de l'asso) par exemple, les chambres des bébés à l'orphelinat ont maintenant des fenêtres, ce qui va limiter le nombre de nourrissons morts de froid cet hiver (!) ça peut nous sembler dingue vu d'ici, mais c'est la dure réalité là-bas. 

Et sur un ton plus léger, la bonne nouvelle pour nous, c'est qu'en plus d'avoir un grand cœur, elles aiment la mode toutes les deux ! Elles ont décidé de réaliser un T-shirt au profit de l'association. Comme elles sont exigeantes, le résultat est superbe, en coton éthique tout doux, avec le visage souriant de la petite Anusha et ce bindi rose fluo qui souligne la touche fashion du T-shirt. Je suis la première à avoir acheté mon T-shirt, parce-que je suis vraiment très fière de mes copines et qu'en plus il est canon !


Si vous aussi vous voulez le vôtre aider les enfants, le T-shirt est en vente 39€ (l'intégralité des bénéfices va au profit des enfants). 
Pour le commander, contactez Cécile à indiankids.asso@gmail.com et pour en savoir plus sur toutes leurs actions, tout est sur le site www.indian-kids.org

Et pour les autochtones, il est en vente à L'annexe.



9 rue de la Poste à Biarritz

Une boutique que j'aime (qui vend le T-Shirt Indian kids sans faire de bénéfice) et qui fait plein d'autres belles choses, dont la marque Laurence Dolige. Je vous en parle bientôt (non mais vous avez vu ce teasing !)

samedi 25 août 2012

jeudi 23 août 2012

Feel like a princess

Mes brogues bordeaux sont arrivées hier matin comme prévu (et elles sont magnifiques comme prévu !).
C'était la première fois que je commandais sur ce site, j'ai été bluffée par le soin apporté à l'envoi.
Packaging impeccable, jusqu'au papier de soie destiné à caler la boîte qui était parfumé (certes un peu trop capiteux à mon goût, mais quelle délicate attention). Un bristol manuscrit pour me remercier personnellement de ma commande. J'ai réellement ouvert mon paquet avec la sensation d'être une cliente d'exception (mon égo et moi avons beaucoup aimé).

Allez voir, même juste pour rêver, le site est très joli !



Ce petit côté artisanat d'art, j'adore !



mercredi 22 août 2012

Discussion sous un figuier.

Je suis touchée par la poésie de ce (qu'après un temps de perplexité j'ai fini par décider d'appeler un) double transat. Il évoque la scène d'une conversation d'été, à l'ombre d'un figuier, avec mon meilleur ami. Pas besoin de se faire face, on se comprend sans même se regarder. 
Très, très, très beau. Minimaliste, mais c'est ce que j'aime.


(Et sinon dans le cabinet d'un psy ça doit le faire aussi... quoique peut-être un peu trop proche, non ? Restons au jardin si vous le voulez bien.)

www.mullervanseveren.be

mardi 21 août 2012

La blogueuse de la lose.

Chaque fois que j'essaie de me faire le chignon-bun en vogue chez les blogueuses (influentes), le résultat est toujours un peu pathétique... sans doute à cause de mon grave problème de cheveux filasses. (Grâce à tous vos super conseils ça commence à aller mieux mais on est encore à des années lumières de Leighton Meester.)
Cherchez l'intrus...

Pour voir de vrais chignons-bun (et toutes les autres jolies choses) sur leurs blogs respectifs :
http://www.garancedore.fr/
http://soisbelleetparle.fr/
http://kenzasmg.blogspot.fr/
http://thefashionguitar.com/
http://margauxlonnbergofficiel.tumblr.com/


lundi 20 août 2012

Des brogues comme doudou ?


Je sors d'une grosse déception. 
D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi j'écris que j'en sors alors que je suis au cœur d'une très grosse déception. C'est arrivé jeudi matin et depuis lors je n'avais pas desserré les dents (de rage; ce n'est pas une façon de parler). Parfois je commençais à me détendre... puis un mot ou une chose pour me rappeler l'injustice de la situation et de nouveau les larmes de rage me montaient aux yeux.

Alors pour me calmer j'ai tapé Church's Burwwod Metal dans google. Et pour la énième fois j'ai cherché sur le web des chaussures qui étaient déjà en rupture l'hiver dernier, mais que j'ai continué à scruter dans l'espoir de quelqu'un qui voudrait se débarrasser des siennes (qu'il n'aurait pas trop portées) (et qui chausserait du 37), ou qu'il en resterait une paire retrouvée au fond d'un stock oublié.

Je le fais souvent, ça me détend. Mon esprit est concentré sur l'objectif et je ne pense pas au reste. Ça fait du bien. (Et aussi parce-que je suis folle).

Je suis tombée sur le site departementfeminin.com (que je ne connaissais pas, et vous ?) et ces brogues Burwood bordeaux avec lesquelles je n'ai eu aucun mal à me projeter (même pendant des années, pas seulement pour cet hiver). Elles m'ont réconfortée. Quand j'ai validé la commande, c'était comme si ma rage s'envolait dans la transaction CB. (Je vous avais bien dit que j'étais folle) Elles seront là mercredi ou jeudi, je les attends avec impatience, sans ruminer ma rage. Apaisée.



Bientôt j'aurai dépassé ma colère. Avec mes brogues. Comme un enfant qui a besoin de son doudou pour calmer sa frustration.
C'est comme ça : la déception passe mais les chaussures restent.


dimanche 19 août 2012

J'ai dû rater quelque-chose sur la planète mode...

Je me balade souvent sur le site mytheresa.com. C'est juste pour le plaisir des yeux, ils ne font que de belles marques (chères). A vrai dire je suis abonnée à leur newsletter et je serai bien avisée de me désinscrire car, deux fois par semaine, ils m'envoient des mails tentateurs (j'ai vérifié ce mot existe) et ça finit par me créer des besoins (par exemple cette semaine il y a une paire de boots MIU MIU en croco bleu absolument mortelles, mais là encore, je m'égare...)

C'est un site allemand mais leur sélection est vraiment pointue. (J'assume ce mais narquois.) Sauf que là, au milieu de Balenciaga, Valentino et Isabel Marant, je suis tombée là dessus :


C'est une nouvelle tendance le costume folklorique ??? Non, parce-qu' à 1100€ le costume, ça fait cher le fashion faux pas. Je vais sagement attendre qu'Anna Wintour l'adoube.
(N'empêche, ça me rappelle trop ma prestation de gardienne de chèvre dans The Sound of Music, qu'on avait monté à l'école)(Oui, il y a une gardienne de chèvre dans The Sound of Music. Ce n'est pas un rôle principal, voilà tout.)(Même que j'ai chanté en yodelant et ce n'est pas à la portée de tout le monde.)

mardi 14 août 2012

C'était écrit.

Bon et bien, il pleut à Belle île, pas tout le temps, mais souvent...


Peu importe, j'avais prévu le coup. Juste avant de partir j'ai commandé le livre de Jenny Lawson "Let's pretend this never happened". 

Jenny Lawson est la blogueuse la plus drôle et la plus déjantée du net. Découverte il y a peu de temps grâce à une autre blogueuse légèrement dérangée (le genre qui part acheter une jupe crayon et qui revient avec un Tshirt Gremlins) mais qui, elle, a subitement disparu de la toile... sans doute parce qu'elle a trop de vrai boulot (on va dire ça). Ceci étant dit je me console de la disparition du blog 3G en me bidonnant chaque jour avec celui de Jenny, The bloggess (Like Mother Teresa, Only Better).

Loufoque, tout-à-fait politiquement incorrect, c'est au-delà de ce que vous pouvez imaginer de pire. Absolument délectable !




C'est en anglais, donc si vous manquez de pratique (pas du tout mon cas, je suis totale fluent). (A vrai dire, je comptais sur mon homme qui est habitué à bosser en anglais mais cette stratégie s'est révélée assez décevante, par exemple il ne connaissait pas les traductions de : rattlesnake ou raccoon... Mais qu'est-ce qu'ils foutent dans sa boîte ???), il vous faudra faire un petit effort. Mais franchement ça vaut largement le coup. Et d'ailleurs, qui n'a pas besoin d'enrichir son vocabulaire US de la taxidermie, hein ?

Si vous lancer dans un bouquin en anglais vous effraie un peu, commencez par lire son blog www.TheBloggess.com et je parie que vous finirez par lire le livre ! (et si votre anglais est vraiment trop loin, le bouquin est en passe de devenir un phénomène aux US... Alors attendez la traduction !)

samedi 11 août 2012

Du bonheur en tube

J'adore recevoir et essayer les échantillons, mais la plupart du temps (c'est un euphémisme) je reste malgré tout fidèle à mes basiques de toujours. Alors quand je craque pour un nouveau produit, au point de le voir détrôner un de mes basiques, allez zou ! je fais ma blogueuse beauté.

Vous vous souvenez du Lip protector de Clarins qui était dans My little red carpet box ? Ben non, puisque je n'avais pas fait de post sur le sujet. Mais peut-être que vous recevez vous aussi My little box. Ou que vous lisez d'autres blogs (QUOI ??)


Et bien j'en suis dingue ! 
J'ai les lèvres hyper sèches, au point d'être obligée de mettre du beurre de cacao tous les jours, sinon c'est desquamation immédiate de la bouche (un de mes grands moments de glamour). J'oscille généralement entre deux : l'Amilab, efficace et sent bon la fleur d'oranger, mais incolore, or j'ai une carnation (fadasse) qui nécessite d'être un peu relevée par de la couleur. J'utilisais  aussi beaucoup le Labello fruity shine, qui donne une jolie couleur rouge transparent, mais n'hydrate pas très longtemps. 

C'est alors que naquit l'Embelliseur lèvres Eclat minute de Clarins :)
Sa couleur est douce et rosée (il existe deux autres teintes, une plus beige et une plus abricot il me semble). Il défroisse instantanément les lèvres (sèches=froissées, ce n'est pas une question d'âge, qu'est-ce-que vous insinuez...) et pour longtemps (presque toute la journée, j'en remets juste un peu le soir). Sans faire trop glossy (trop bonasse pulpeuse quoi) et SANS COLLER.

Je l'aime. Je n'ai pas hésité à le racheter (c'est assez rare pour être souligné) 15 € le grand tube.
Bonheur.

vendredi 10 août 2012

Mauvais esprit

J'ai bien appris ma leçon l'année dernière
Au moment de préparer ma valise pour Belle-île en mer, cette fois-ci je prends mes précautions.

Parce-que Belle-île EN THÉORIE est un endroit magique. Ciel bleu atlantique, reflets d'argents sur l'eau, maisons au pastel, et cette lumière incroyable qui accentue les contrastes. Une vraie carte postale !


Dans la pratique... Il peut faire y 14° au mois d'août. 
En fait, j'y vais POUR ME RAFRAÎCHIR. Et aussi pour aller chercher ma fille qui est chez ses grands-parents, et pour voir mes cousins, et pour faire des feux sur la plage (quand il ne pleut pas) en buvant des coups avec les amis et les cousins (on est un peu obligés de boire, pour se réchauffer). Et quand il fait trop froid pour la plage, on va goûter le ti-punch chez Carole (à Sauzon, incontournable. On y va pour vérifier qu'elle ne change pas la recette d'une année sur l'autre).

A emporter en Bretagne au mois d'Août :

Vous noterez mon incorrigible optimisme puisque j'emmène tout de même mes maillots de cette année (Princesse Tam Tam). J'adore leur coupe (agréablement flatteuse) et leurs couleurs.


Bon ben oui, je n'arrivais pas à choisir entre le bleu et le kaki. Ni entre la culotte et le shorty... ce qui relativise le débat sur le prix exorbitant des maillots Eres. Même en solde. (L'été prochain pour le même budget je m'offre un Eres. Un seul.)

Le truc étonnant, c'est que Princesse Tam Tam a créé cette année le maillot de bain qui ne sèche pas. Ceci-dit, il fait 37° depuis deux jours (ici, à Biarritz), alors c'est plutôt agréable.

jeudi 9 août 2012

Le bleu parfait

Le bon bleu, bleu électrique, bleu klein. Celui qui fait un joli teint même quand on n'est pas (encore, ou déjà plus) bronzée. Celui qu'on va continuer à voir cet hiver.
Il est chez Mango en ce moment. Nouvelle collection, T-shirt en lin.  Coupe un peu large, arrondi dans le bas, 20€.


shop.mango.com

mercredi 8 août 2012

Joie de geek

Je viens d'installer Mountain Lion (pour les néophytes, le dernier système d'exploitation de mac) afin d'utiliser icloud. Il y a dans cette version un petit outil qui s'appelle Rappels et qui permet de créer des listes de choses à faire, que l'on coche au fur et à mesure du travail accompli. 
ET ON PEUT CLASSER LES LISTES !


Vous n'imaginez pas à quel point ce truc met en joie la psychopathe de l'organisation que je suis :)

mardi 7 août 2012

Faudrait voir à rester crédible quand même !


Non mais vous avez vu le visage de Jennifer Aniston en couv du dernier ELLE ??

J'ai d'abord cru qu'elle avait été trop photoshopée, mais bon je suppose que, même en été, ce n'est pas un infographiste stagiaire qui fait la couv au ELLE. Du coup j'ai lu l'article et, oui, c'est le boulot de sa dermato. Entendons-nous, je n'ai rien contre le botox ou la chirurgie. Moi-même je me suis fait recoller les oreilles sur le tard, ce qui m'a valu un de ces petits moments d'humiliation qu'on n'oublie pas.

Extrait de l'entretien préalable à l'opération avec mon chirurgien :

Le chir : ... donc vous entrerez en clinique le matin et ressortirez en fin d'après-midi. Il faudra prévoir un bandeau spécial pendant une semaine, que vous ne garderez ensuite que la nuit pendant un mois. L'intervention est prise en charge par la sécurité sociale.

moi (un peu moqueuse, voire condescendante, étant donné que j'étais là pour mon petit confort narcissique) : Ah bon !? Je croyais que la sécu ne prenait en charge que les cas de feuilles de choux...

le chir (un peu gêné) : Oui, en effet, mais vous avez une belle petite feuille de chou tout de même.

(parce-qu'en plus j'avais surtout UNE oreille décollée)
On dit souvent qu'un petit moment de honte est vite passé. C'est pas vrai.

Mais revenons à Jen (donc au sujet de fond de ce post). Là, elle est entrain de virer Nicole Kidman période pré-contrition cannoise... Tsss... Tu parles d'une fille healthy, je suis déçue déçue. 
Ça met combien de temps à se résorber le botox ?


lundi 6 août 2012

Soledad Bravi :)

Samedi :
En plus de nous faire rire ou sourire chaque matin sur son blog et chaque semaine dans le ELLE, Soledad Bravi -dans la vraie vie- est absolument charmante


Et j'ai encore de bien ri en lisant son album Restons calmes ! 
Chouette moment. Merci Soledad.

samedi 4 août 2012

Non, pas jaune... safran.

Puisqu'on est dans les pantalons, j'ai aussi craqué pour celui-ci, déniché au rayon garçon de chez H&M (non, pas homme... garçon). Je sais ce que vous allez me dire. Si vous êtes normalement constituée, vous ne vous habillez pas chez les enfants. N'empêche H&M taille si grand, surtout chez les garçons, que mon habituel 34/36 correspond au 12/13 ans chez les boys (et leur sizing va jusqu'au 14 ans+ soit 1m74 selon eux, un bon 38 voire même un petit 40 selon moi). A 17€95 ça vaut le coup de le tenter. 


D'autant que ce joli safran (non, non, il n'est pas jaune) est une des couleurs phares de cet hiver et va super bien avec du marine ou du bordeaux. D'ailleurs, bonne nouvelle, cet hiver sera très coloré :)

En témoignent ces quelques extraits du lookbook hiver de chez American Vintage





Il y a quand même beaucoup de jaune cet hiver... il va falloir que je m'y fasse (mais de là à en porter, faut pas exagérer).

jeudi 2 août 2012

J'ai découvert REIKO !

... bon ok, peut-être 3 ans après tout le monde. Mais je me dis qu'il y en a bien encore deux ou trois qui ne savent pas que le pantalon miracle existe.

Donc Reiko, une marque franco-japonaise qui fait des pantalons stylés ET confortables (mais alors, hyper confortables !). Je comprends aisément qu'ils n'aient pas axé leur com sur le confort (au risque d'être assimilé à Damart et consorts) mais c'est clairement l'atout de ces pantalons, dont les coupes et les couleurs sont parfaites, qui plus est.


Pantalon REIKO Sandy vu sur un mannequin




C'est sa belle couleur bordeaux qui m'a d'abord incitée à essayer ce chino Sandy. Et une fois enfilé, j'ai halluciné tant la matière est douce et extensible alors qu'il n'y à que 3% d'élastane (j'ai vérifié, dans la cabine).  Imaginez : un chino un peu slim aussi confortable qu'un legging. Et autre intérêt de la chose, la vendeuse de la boutique en portait un elle aussi, et ça lui faisait une jolie ligne alors qu'elle est un peu rondelette (je me pends si elle lit ce blog).

Chino Sandy Reiko vu sur un pas mannequin de la vraie vie, normale quoi !

Enfin, normale, c'est vite dit.
Ce qui est vraiment très agréable c'est que je peux rester longtemps comme ça sans avoir la taille ni l'arrière des genoux sciés ! (ceci-dit je ne vois pas pourquoi quelqu'un resterait dans cette position) (à part pour se muscler les cuisses, mais j'ai comme un doute côté cervicales).

Un dernier détail : il m'a coûté 85€ en boutique, ce qui est un peu trop cher si l'on considère qu'il est partout à 75€ sur internet.