mercredi 22 août 2012

Discussion sous un figuier.

Je suis touchée par la poésie de ce (qu'après un temps de perplexité j'ai fini par décider d'appeler un) double transat. Il évoque la scène d'une conversation d'été, à l'ombre d'un figuier, avec mon meilleur ami. Pas besoin de se faire face, on se comprend sans même se regarder. 
Très, très, très beau. Minimaliste, mais c'est ce que j'aime.


(Et sinon dans le cabinet d'un psy ça doit le faire aussi... quoique peut-être un peu trop proche, non ? Restons au jardin si vous le voulez bien.)

www.mullervanseveren.be

1 commentaire: