samedi 15 décembre 2012

Mes trésors des martines

C'est pas parce que nous y étions pour vendre que ça nous a empêché d'acheter.

Impossible ici de vous parler de tous les créateurs présents sur l'évènement, mais je tiens tout de même à vous montrer mes coups de cœur du week-end dernier, étant donné 1°) que je suis assez contente de mes trouvailles et 2°) que ce blog sert avant tout à cultiver mon narcissisme, j'aime donc à penser que vous êtes ici-même à l'affût de tendances pointues.

Tout d'abord il y avait les gilets tout doux de Loulou dans la bergerie.
L'an dernier j'en avais ramené un sans manche à Mélusine, qu'elle a mis et remis, cette fois-ci j'ai craqué pour la veste doublée de pois. Immédiatement adoptée. Allez savoir pourquoi, cette enfant adore la moumoute...



Pour continuer dans la série "nos enfants n'ont rien à se mettre", un petit arrêt dans la boutique de Clémence la malicieuse qui Fée des bêtises (entre autres talents, elle en a plein !) pour les petits et les grandes.



Et même si je ne suis qu'amour et abnégation pour mon enfant, j'ai (furtivement) trouvé deux ou trois choses pour moi.

Comme ce grand chèche ethnique chez Roulotte qui va illuminer mon hiver, avant de sublimer mon bronzage cet été (rien que ça).


Bon OK, le sweat-shirt Step Art je ne vous le fais pas vraiment découvrir, il était dans le ELLE de la semaine précédente. N'empêche, je suis fière que ce soient des locaux (enfin, des landais... Les basques comprendront). Tout ça pour dire qu'on est sacrément créatifs en bas à gauche (tout chauvinisme mis à part).


Le Bunny Gun, je ne pouvais pas repartir sans !



Et enfin, j'arrête de faire l'intéressante pour m'incliner devant une véritable artiste. Elle n'a que 25 ans, charmante et bien élevée (mamie réac inside), une tête bien faite (même pas grosse). 
Caroline - coiffée de son bonnet et armée de son rotring - ajoute une touche punk à la porcelaine de Granny (Mamie, Bonne-Maman, Grand-mère, Manou... cochez votre choix). Énorme succès de son stand. Il ne lui restait plus grand chose dès le premier soir.  Si vous voulez la voir à l’œuvre c'est ici et surtout . Avec Sof nous nous sommes jetées in extremis sur les deux derniers gobelets (nous étions voisines, on l'avait à l’œil). Et depuis, j'attends d'aller chez ma mère (pour noël, ça tombe bien) voir si par hasard elle aurait gardé sa vieille porcelaine...



Petite Madi deviendra (vite) grande...


4 commentaires:

  1. j'adore ton shopping, tellement triste de ne pas avoir pu venir!! tant pis next time!!

    RépondreSupprimer
  2. Il faut que je me renseigne, ce genre de ventes doit avoir lieu dans le nord aussi. Ça a l'air vraiment sympa.
    Cindie

    RépondreSupprimer
  3. Waouaoh Waouaoh, la petite Madi, quel talent à 25 ans à peine (Mamie aussi !), j'en veux !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Moi d'abord ! J'ai déjà négocié avec ma mère, je rapatrie sa porcelaine la semaine prochaine et hop, chez little madi pour une deuxième vie !

    RépondreSupprimer