mardi 12 février 2013

Une œuvre majeure de littérature des toilettes.

Que l'on ne s'y méprenne pas, je tiens la littérature des toilettes en haute estime. Comment cela le genre n'existe pas ?? Bien sûr que si (c'est mon blog, j'y écris ce que je veux). Il s'agit du genre par lequel on désigne les recueils de textes très courts ; si courts (les textes) que l'on peut lire un (voire même plusieurs) au water closet sans créer de manif d'exaspération derrière la porte.

Entendons-nous bien, il s'agit d'un genre littéraire majeur. Gala n'est pas de la littérature de toilettes, même s'il faut très très peu de temps pour le lire. Ce n'est juste pas de la littérature (un texte écrit dans un français correct et, de surcroit, ayant du sens).

A présent que le cadre est défini, je vous invite à vous jeter sur  Bâchez la queue du wagon-taxi avec les pyjamas du fakir (Thierry Maugenest - chez Bayard). Un petit bijou pour tout amateur de littérature (et de bonne rigolade). Je recommande particulièrement le passage où nous est dévoilée la véritable raison du coup de boule de Zidane (page 32, pour qui voudrait aller y jeter un œil furtif en librairie). Vous priver de cet ouvrage succulent serait criminel.


Pour persister dans le genre, il vous faut aussi lire* (ou relire)(ou re-re-relire) Pensées, Maximes et Anecdotes (du Maître - au Chreche Midi).


(*) Je ne conçois même pas que vous ayez pu passer à côté de ce (déjà plus ancien) chef-d’œuvre incontournable !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire