mardi 30 avril 2013

Inspiration vintage #1

Je suis dingue de ces lunettes rétro. Couleur élégante. Rien de superflu. 
Tout est dans la ligne et les proportions.


Malheureusement ce ne sont pas les miennes, et malheureusement on ne les trouve plus. Anon (filiale de Burton - le leader du snowboard), a cessé il y a 3 ans de produire des lunettes de soleil, pour se recentrer sur les masques de ski... Personnellement, je trouve cette décision douteuse sur le plan marketing (mais je n'ai pas été consultée) (j'étais pourtant déjà très compétente en 2010).





lundi 29 avril 2013

Biarritz n'est pas trend

Aperçu, ce gros pull structuré à manches évasées. Dans le Marie Claire du mois de mai (je suis dans les temps). 39,95€ chez H&M (il ne va même pas me ruiner).


Me voilà donc partie, toute guillerette, chez les suédois, ma page découpée sous le bras :
- Bonjour mademoiselle, pouvez-vous me dire si ce pull est déjà en rayon ?  :)

- Hummm, non pas encore. Mais je pense que ça c'est du Trend, on ne l'aura probablement pas ici.

- Ah ok, merci  :(

(JE VEUX VIVRE A PARIS !!!)(bon, juste pour le shopping. Question climat et qualité de vie, on est mieux ici)

C'est malin, j'ai envie d'un gros pull à manche courtes (manches 3/4 ferait l'affaire) (et dispo sur le net tant qu'à faire)...

mercredi 24 avril 2013

Pourquoi

Je me suis baignée.
Dans une eau à 14°.
J'ai cru mourir.


J'ai bien essayé de me motiver en pensant aux bienfaits pour la peau. Et aussi que Diane de Poitiers se baignait tous les matins dans l'étang et c'est sans doute une des raisons pour lesquelles tout le monte louait sa grande beauté. Mais j'ai fini par me demander : non mais, sérieusement, qu'est-ce qui n'allait pas bien chez cette femme ?!!

dimanche 21 avril 2013

Instagram londonien

Aller-retour trop rapide à Londres le week-end dernier. Juste le temps d'apprécier cette capitale où je pourrais vivre, malgré le climat (14° et pluie battante, alors qu'il faisait 30° sous le soleil du Pays Basque). Pas de shopping, manque de temps d'inspiration. Mais je sais à présent qu'il est possible d’essayer  4 paires de baskets (non, pas moi) dans une boutique, ne rien acheter, et repartir quand-même avec le sourire du vendeur qui, non seulement s'excuse de n'avoir pu trouver la paire qui vous satisfasse vraiment, mais vous souhaite en prime un excellent week-end. Essayez en France, pas sur que le résultat soit le même... Les anglais sont charmants partout : dans les boutiques, les restau, les lieux publics et même dans les taxis ! Et en plus, on mange bien à Londres (dixit la fille qui n'y avait pas mis les pieds depuis le voyage de classe de 4è B).

Bon, ok, pas partout...

mais en tout cas on y déjeune au calme !


 On dort merveilleusement bien au St. Martins Lane hotel...

 ... et rien à voir avec les bougies au cannabis.

(et même on t'explique qu'il faut laisser ta couronne au coffre)


Voilà l'expo qui à elle seule justifie l'aller-retour. Impressionnante !


La collection permanente de la Tate Gallery au pas de course (on a tout fait trop vite) ça laisse peu le loisir d'apprécier, mais c'est chaque fois le même émoi face aux toiles de Cy Twombly (J'AIME).


Et enfin, c'est pas pour cafter, mais ça glande pas mal au bureau à Londres... :)



vendredi 19 avril 2013

Le sac vert citron de delphine conty

Il est des gens extrêmement difficiles à satisfaire. Soit ils ont tout (mon homme par exemple - quand on lui demande ce qui lui ferait plaisir, il part directement sur un bateau. Non, pas une maquette... ), soit ils vous disent qu'ils n'ont besoin de rien (la question n'était pas de quoi ont-ils besoin ?, mais de quoi ont-ils envie ? sauf qu'ils ne perçoivent pas la différence, les pauvres).

Dieu merci ce n'est pas mon cas ! 
Par exemple, on peut toujours me faire plaisir avec - au hasard - un sac. (Marche aussi avec des chaussures, un livre, des bijoux, une céramique...)
C'est ainsi que mes cops viennent de me faire très plaisir avec ce très joli sac delphine conty vert citron, qui va si bien avec deux ou trois petites choses que j'ai déjà...


comme ce chèche qui m'est tombé dessus aux galeries lafayettes mardi et ce pull American Vintage dont je ne me lasse pas. Lumineux ce vert*, non ?



(*) Comment ça "mauvaise foi"...?

samedi 13 avril 2013

Maisons du Monde réédite Pierre Guariche ! (joie)

Amis du design ouvrez grand les yeux : Maisons du Monde réédite 13 meubles emblématiques, à des prix accessibles et en reprenant les formes originales de Pierre Guariche.


Pour un peu on replongerait, à bon compte (re-joie), dans l'univers de Jacques Tati (comment, vous n'avez pas vu Playtime ??!).

Comme j'imagine que les stocks ne sont pas illimités, j'ai illico fait ma sélection sur le site :

Avec la chaise Amsterdam en cuir vintage (189€) - vous m'en mettrez six ! 
 (en vrai j'ai pas la place)


Le sublime bureau Président en teck (999€, mais il EST sublime) qui serait parfait dans l'atelier. Comment ça, la "barre au milieu ?" Je m'en fous, j'ai de toutes petites jambes :)

 (en vrai j'ai pas la place)

Et enfin le fauteuil G1 en cuir marron vieilli ou cognac, j'hésite encore (299€), je m'y vois déjà un livre à la main, bercée par le léger balancement... 
(en vrai j'ai pas la place, mais là, je vais peut-être en faire)


jeudi 11 avril 2013

Je suis presque sûre qu'on les voit dans la nuit !

Chose promise... je vous parle de mes espadrilles d'hier parce que ce rose fluo est si lumineux que je n'en suis toujours pas revenue (je suis membre du club des joies simples)(j'y ai même des fonctions très importantes). Non mais vous avez vu ce rose ??


Elles viennent de chez nappevegetale.com et c'est une série limitée. Scrutez leur arrivée sur le site (début de semaine prochaine), il n'y en aura pas pour tout le monde ;)

mercredi 10 avril 2013

C'est avéré, je n'ai aucune personnalité.

J'en connais une qui va bien rire. Quand ma copine Anne a acheté une salopette en jean il y a quelques années, je lui ai fait tout un laïus bienveillant sur le fait que passé un certain âge (12 ans), la salopette ça pouvait vite devenir pathétique (bienveillante, vous dis-je, toujours prête à sauver une amie à la dérive)(et qui ne m'a pas forcément sonnée). 
J'avais tout de même précisé "surtout quand on fait ma taille".
Seulement voilà, depuis qu'on en voit partout, j'en ai voulu une. 
Zéro personnalité... 



(mais je suis contente avec ma salopette ET LE SOLEIL !)


Salopette la Redoute (attention elle taille super grand, prendre une taille en dessous, la mienne est en 32). Espadrilles Christine Bruniau (elles ont une couleur de dingue, je vous en parle demain).

vendredi 5 avril 2013

Le smoking Ines de la Fressange pour la redoute

Banc d'essai : le smoking Ines de la Fressange pour la Redoute est-il taillé pour tout le monde ?
Il est très beau sur le papier, mais dans la vraie vie, est-il taillé pour moi (par exemple) ?


Avant de l'enfiler, première constatation : la matière est de belle qualité et le noir bien profond (il ne tire pas sur le vert, écueil principal d'un mauvais noir).

 
Le pantalon est bien coupé, la taille est descendue comme il faut, mais attention la coupe droite est assez slim tout de même. Cuisses dodues s'abstenir sous peine de le voir plisser de partout. Néanmoins, il fait une jolie ligne je trouve. (Désolée pour les photos ci-dessous, pas facile de photographier du noir quand la lumière naturelle est plus que faiblarde pour un 4 avril.)




Par contre, pour la veste, je suis plus réservée. Elle est clairement destinée aux filles qui n'ont pas (ou peu) de poitrine. Je ne suis pourtant pas sur le point d'intégrer les anges de la télé-réalité avec mon pauvre 85B, mais la veste fait de gros plis au niveau des épaules quand elle n'est pas à plat (ce qui ne se voit pas, là, parce-que je n'ai pas encore suivi le stage Scott Schuman).

Conclusion : si votre silhouette est longiligne et androgyne, foncez, ce smoking est fait pour vous !
Sinon, ben... vous pouvez toujours l'essayer pour vérifier s'il ne boudine pas de partout (Marie Thérèse) et le retourner si ça ne va pas (ce que je vais faire finalement).

mercredi 3 avril 2013

L'envers de Maurice...

D'habitude ici on fait dans le futile et léger. 
Une fois n'est pas coutume, faisons dans le (plus) conséquent.

maldives, l'envers du décor


Il y a une semaine, une amie a partagé sur facebook un lien vers ce que je pensais être un énième article racoleur. De ceux qui pullulent sur les réseaux sociaux. Ma préférence allant vers la photo du chiot défiguré accompagné de son titre débile "si tu ne cliques pas, tu n'as pas de cœur". Que quelqu'un m'explique en quoi le fait de cliquer va changer quoi que ce soit ? 
On peut être futile et essayer néanmoins d'avoir le clic utile.
Donc, je l'assume, je suis une sceptique du web. Quand un article attire mon attention sur fb, je commence par aller checker sur hoaxbuster.com si ce n'est pas un canular.

En lisant l'histoire tragique de cette jeune mauricienne (condamnée à 100 coups de fouets pour relations sexuelles hors mariage, elle avait été violée par son beau-père)(donc pour être en accord avec la loi mauricienne, il aurait fallu qu'elle épouse son violeur, mais AVANT qu'il la viole)(à mon avis le rédacteur de cette loi est un cas clinique intéressant), j'ai commencé par aller vérifier le sérieux du site Avaaz. Bon, c'est une grosse ONG qui a pignon sur rue. C'est fiable (Al Gore et Léo di Caprio soutiennent). Ensuite, avant de signer la pétition, c'est-à-dire de laisser mon mail, je suis allée vérifier ce qu'ils avaient l'intention dans faire dans la politique de confidentialité. Là encore, leurs engagements sont clairs, ils ne vont pas céder mon adresse à des fins commerciales ; je suis comme vous, les spams me saoulent.

Dès lors que je pouvais légitimement croire cette histoire vraie, j'ai signé la pétition. 
Parce-qu'un million de personnes l'avaient déjà fait dans le monde. 
Parce-que ce million de personne a déjà été entendu et a pu retarder l’exécution de la sentence débile. 
Parce-que le site est si bien fait que l'on a l'impression de savoir qui sont les autres signataires (il s'affichent en temps réel, c'est hypnotique !).
Parce-que ça m'a rassurée de voir mon opinion partagée par des milliers (millions ?) de personnes à travers le monde, et même de cultures très différentes de la mienne.
Et enfin, parce-que cette petite action fera peut-être évoluer les choses au pays des vacances magiques (je préfèrerais ne pas devoir boycotter l'île Maurice).

Au moment où vous lirez ce post, je pense qu'on sera proche des 2 millions de signataires dans le monde, de quoi faire infléchir le Président mauricien Mohammed Waheed Hassan ?
C'est sans doute un peu naïf de ma part, mais cette utilisation démocratique de la puissance du web me réjouit.
A vous de voir : Avaaz - L'horreur au paradis


lundi 1 avril 2013

Quand tout à coup...



Lundi dernier il faisait gris et humide (ah ben comme aujourd'hui, tiens). J'avais mal dormi et à peu près autant d'entrain que ... que rien, j'essaie de trouver une comparaison plausible, mais je n'en trouve aucune (que je puisse exprimer ici sans blesser personne). Bref, j'errais chez moi, l'âme misérable...  
Quand tout à coup ! un inconnu vous offre des fleurs, c'est l'effet magique d'Impulse (mais non, je ne me souviens pas de cette pub, MES PARENTS ME L'ONT RACONTÉE.)

A vrai dire, j'attends toujours l'inconnu, mais j'ai soudain pressenti qu'un bouquet de fleurs illuminerait ma journée. Je suis allée illico chez le fleuriste. J'ai pris le temps de choisir moi-même mes fleurs (j'ai meilleur goût que mon fleuriste mais comme je suis à peu près bien élevée je ne le lui ai pas dit). Et ça a marché ! Nonobstant la fierté bien légitime procurée par mon sens inné de l'esthétique raffinée (non mais vous avez vu ce bouquet !?), j'ai eu la délicieuse sensation d'avoir fait entrer le printemps dans ma maison (je me suis prise pour Dieu quoi). Je devrais le faire plus souvent. J'ai changé ma vie (ok, ma semaine) pour seulement 17€. Essayez, vous verrez. Ça fait autant de bien que de s'acheter un nouveau sac ! (non, je déconne).