mardi 11 juin 2013

Jambes divines de Caudalie : miracle ou mirage ?

Figurez-vous qu'il a cessé de pleuvoir ici. Ce n'était pas arrivé depuis pfffffff... Donc forcément on s'est ruées sur l'option short + terrasse (on ne sait jamais, c'est peut-être temporaire). Or quoi de plus démoralisant que la jambe blanchâtre au mois de juin ? Perso, je l'ignore car ce matin j'ai testé Jambes divines de Caudalie. Une crème colorante qui n'est pas un autobronzant, sèche en dix minutes, ne tache pas les vêtements et s'enlève à l'eau sous la douche.


Comme toutes les blogueuses (sponsorisées) en ont dit le plus grand bien le mois dernier (et comme je suis très influençable), je l'avais immédiatement acheté. Ensuite il a plu (longtemps et très fort).

Donc ce matin, hop ! jambes divines, le test :
- Elles ont dit que c'était super facile à appliquer, sans faire de traces zébrées et c'est VRAI.

- Elles ont dit que ça sentait bon (voire "super bon" pour les plus fourbes). Ce n'est PAS VRAI, ça sent assez fort quand on l'applique. Une odeur difficile à qualifier, entre le café et le caramel. Pas terrible, mais elle s'estompe (au bout d'une heure on l'oublie)(je suis sensible de l'olfactif). 

- Elles ont dit que ça ne rendait pas la peau orange : ça c'est VRAI, la couleur donne l'impression d'un joli bronzage ambré qu'on aurait sublimé avec l'huile prodigieuse or de Nuxe.

- Elles ont dit que ça ne faisait pas de trace sur les vêtements. Cela semble VRAI mais on va voir à l'usage...

12h15 - Me voilà sur le point d'affronter un jury impitoyable partie rejoindre les filles pour un dèj en terrasse. Après le rituel d'usage (bachage à propos de n'importe quoi et point météo), première réflexion : "Dis-donc, tu as les jambes bien bronzées, toi. C'est de l'autobronzant ?"
Ben non, justement (mais n'ayant pas encore rangé mes vêtements d'hiver et le Maroc étant un lointain souvenir, personne ne peut imaginer que c'est naturel). J'explique le principe. On s'accorde à penser que le résultat est joli.


De retour à la maison, le doute m'assaille... Si ça part à l'eau, que se passe-t-il en cas de grosse averse ? (le genre qui peut arriver fréquemment ici)
Mue par un esprit scientifique implacable, je décide de faire l'expérience sur le champ. J'applique le produit sur ma main (je ne vais quand même pas foutre en l'air tout mon beau bronzage des jambes) et je laisse sécher le temps requis.

Puis je simule des gouttes de pluie et j'attends de voir ce qui se passe...

Je reconnais que ce n'est pas flagrant sur la photo mais si la perspective zébrée à été écartée en début d'expérience, l'aspect léopard est bien réel en cas de pluie.

18h : Il a fait bien chaud tout l'après-midi, avec ma fâcheuse habitude de croiser les jambes, on commence à deviner quelques traces... Pas sûre que la couleur soit si stable en conditions extrêmes (c'est-à-dire au delà de 23°).

Mon verdict : Le résultat après application est très joli. Idéal donc pour habiller ses jambes avant un dîner. A éviter toutefois si vous prévoyez de danser toute la nuit, je subodore la catastrophe en cas de sudation (mais bon, la nuit tous les chats sont gris...). Par contre je ne crois pas que ce soit jouable pour une journée chaude ou pluvieuse (ça réduit pas mal la fenêtre météo). C'est donc clairement un produit de printemps. Et là j'ai une pensée émue pour l'équipe marketing qui s'est occupée du lancement.


4 commentaires:

  1. Comme tu dis, l'odeur est vraiment spéciale ! Je me le suis acheté rapidement, dès sa sortie ! Mais j'avoue que pour l'instant l'effet no trace, si tu ne transpire pas, et si tu ne passes pas sous une averse c'est vraiment pas mal!
    De plus, ca permet de découvrir plus facilement ses jambes, et donc de bronzer :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai dis qu'il sentait très bon sur mon blog mais 1) J'ai acheté le produit avec mes sous-sous 2) Je trouve toujours qu'il sent très bon, encore plus si on le compare aux auto-bronzants lambdas ! En tout cas je trouve que tu as une très jolie plume. Bises

    RépondreSupprimer