jeudi 11 juillet 2013

A propos de mondialisation...

Il y a trois semaines, je tombais en pâmoison devant ces Converse léopard. Je pensais me les procurer facilement, mais à y bien regarder, il n'était pas si simple de les trouver dans cette couleur précisément. Comme je suis obsessionnelle tenace ne suis pas du genre à abandonner au premier obstacle, j'ai passé des heures de longues minutes (faut pas exagérer, j'ai un boulot quand même) à remuer ciel et net en quête de la paire parfaite (bonne couleur ET bonne pointure). J'ai appris à cette occasion qu'elles étaient le fruit d'une collaboration avec Gorillaz. Ou exclusivement destinées au marché japonnais. Ou les deux... pas très clair tout ça, d'autant que la fiabilité des infos du net reste un tantinet aléatoire.

Finalement je les ai trouvées sur un site que la prudence m'interdit de nommer pour l'instant... 


Mue par des réflexes de professionnelle, j'ai checké deux ou trois choses avant de valider ma commande. Le eshop est certifié paypal et les mentions légales déclarent un siège social dont l'adresse est en Californie (et leur traducteur anglais/français n'a pas dépassé le niveau lycée). Ils semblent destocker les marques Converse, Vans, Toms et Feiyue (à ma connaissance cette dernière n'est pas californienne, mais ils peuvent très bien en avoir la licence). C'est donc assez confiante (et dans l'allégresse d'être parvenue à mes fins) que je confirme et paie ma commande. Environ 60€ la paire, pour du destockage, le prix est cohérent. Joie.

A la réception de la confirmation de paiement paypal, je découvre que le nom du marchand est en idéogramme chinois...
Là où ça devient cocasse, c'est quand le site m'envoie, quelques jours plus tard, un mail pour m'annoncer l'expédition de ma commande avec un tracking number dont le lien indique que c'est la poste suédoise qui a pris en charge l'expédition ???
Toujours selon ce tracking, mes baskets seraient parties de Shenzhen, auraient déjà visité Singapour avant de passer par la Suède.


Je ne les ai pas encore reçues (elles n'ont pas fini leur tour du monde) mais je commence insidieusement à me demander si je n'ai pas acheté une magnifique paire de fake... à 60€ (la buse!). Et si par miracle ce ne sont pas des fake, elles risquent de traîner un lourd passif niveau empreinte carbone... 
Affaire à suivre.


 

2 commentaires:

  1. Hihihi....alors sont-elles arrivées ou continuent-elles le tour du monde?
    Cindie

    RépondreSupprimer