samedi 31 août 2013

L'huile vintage Lucia Iraci

Parfois on compulse fébrilement la presse à la recherche du produit miracle qui viendrait de sortir (j'ai une fâcheuse tendance à croire ce que dit la presse beauté), alors que ce produit dort tranquillement au fond de l'armoire, dans notre salle de bain. 
Hier, tandis que je me demandais quelle huile fabuleuse (et coûteuse) acquérir pour soigner mon crin de cheval, je me suis souvenue que j'avais (depuis des années) l'huile vintage Lucia Iraci. On l'applique généreusement sur cheveux secs avant le shampoing. On masse un peu les pointes. On attend 20 minutes et ensuite on fait comme d'habitude ! Enfin, on shampooine deux fois (ben oui, c'est de l'huile quand même).


Ce matin, miracle au réveil, mes cheveux sont souples et doux. Je n'ai même pas "la tête en pétard" (expression de la toujours délicate Mélusine). Mon premier réflexe après avoir embrassé homme et enfant pour leur souhaiter une belle journée m'être traînée jusqu'à la table du petit déjeuner afin d'anéantir mon potentiel agressif à coup de thé et de pain frais, je me suis enquis de la possibilité de racheter le produit (je l'ai vraiment depuis des années). Mon flacon n'est pas vide, mais puisque ma résolution de rentrée et de l'utiliser deux fois par semaine (et aussi de faire du pilates), je devrai bientôt me réapprovisionner.

Elle est bien en vente sur lucia-iraci.com, j'en ai profité pour lire la (longue) liste de ses vertus, et parmi toutes celles mentionnées, j'ai noté qu'elle protège les cheveux du jaunissement. Parfait !
 
Mon conseil beauté du jour : faites vos placards !
:)

vendredi 30 août 2013

Connasse inside





Dernier déjeuner en bord de plage avant la rentrée. Les orteils à l'air, la vue est magique, pas envie de rentrer. 

Oh, mais, non, attendez... j'habite ici ! 
Pas besoin de traîner les valises, je vais encore en profiter jusque fin septembre (au bas mot)(enfin ça dépend de la météo, mais vu l'hiver qu'on a subi, il serait urbain que l'été dure un peu). 
Je sais, ce n'est pas très fair play, mais primo, c'est pour toutes les fois où il y a une super expo à Paris et que je dois prendre l'avion pour aller la voir, et secundo, il faut se rendre à l'évidence : I'm a kind of (little) connasse

jeudi 29 août 2013

Vous me le copierez cent fois !

Je ne dirai plus jamais que RODIER fait mémé.
Je ne dirai plus jamais que RODIER fait mémé.
Je ne dirai plus jamais que RODIER fait mémé.
Je ne dirai plus jamais que RODIER fait mémé.
Je ne dirai plus jamais que RODIER fait mémé.
...

Parce qu'en 2011, la maison Rodier (spécialiste historique de la maille) a confié à la créatrice Emilie Luc-Duc le soin de rajeunir la marque; et cette saison me semble proposer de futures pièces cultes. 

Pull Rodier hiver 2013

Notamment ce superbe pull écru sur lequel j'envisage de me jeter avant qu'il soit sold out (je gère très mal la frustration).

En plus "Rodier, c'est de bonne qualité" (dixit ma grand-mère).

mardi 27 août 2013

Le ombré hair d'Isabel Marant ?

Dans ma famille on a ses premiers cheveux blancs hyper hyper tôt (vers 17 ans pour moi). Je me fais des couleurs depuis si longtemps que je suis obligée de me plonger dans les albums de petite fille pour me souvenir de ma nuance naturelle de châtain (sauf que c'était l'ère de l'argentique et des vrais Polaroid… alors c'est pas évident)(ou alors mon châtain tirait sur le vert)(c'est possible, on carburait pas mal au Tang à l'époque).

Et puis j'ai travaillé quelques années aux côtés d'une très belle femme qui portait les cheveux gris avec beaucoup de classe à 40 ans. Alors forcément, ça fait pas mal de temps que ça me titille... chaque fois que je vois une jolie femme aux cheveux gris, je me demande si ça m'irait ? 
Début juin, en croisant à nouveau une jeune femme sur qui c'était très élégant, j'ai pris ma décision. 

Alors voilà, ce titre, c'est celui d'une fille qui se raccroche à ce qu'elle peut. Même les plus grandes passent par là. Parce-que je suis bien consciente que, sur le plan capillaire, l'année va être (encore plus) compliquée (que d'habitude).


Les cheveux gris d'Isabel Marant
(crédits photos : Vogue - Garance Doré - H&M)


J'en ai bien entendu parlé sur le champ à mon coiffeur, dans l'espoir qu'il existe une solution miracle -et secrète- qui annulerait instantanément les dégâts causés par des années de colorations pas tout à fait bio (ça n'existe pas en fait). Il s'est montré assez dubitatif... Puis, confronté à mon inébranlable détermination, a fini par lâcher (du bout des lèvres) qu'on pouvait fondre un peu la démarcation de la colo en faisant des mèches, en plusieurs fois, mais que de toute façon il fallait attendre d'avoir au minimum 3 cm de racines (3 cm !!!).

Début juillet ça commençait à se voir niveau racines, mais quand j'étais coiffée normalement (c'est à dire pas coiffée, mes cheveux se mettent en place tout seuls) ça ne se devinait presque pas (enfin pas trop).

cheveux blancs 1 mois
début juillet


Début août : je pensais avoir 2 cm de racines, je retourne chez mon coiffeur qui, narquois, se marre et m'annonce que j'en suis à 1 cm tout au plus. N'empêche, ça commence à faire négligé. Je décide que le bandeau me va bien (mais ça tient hyper chaud).

coiffure bandeau


Fin août, j'ai comme un doute sur le coup des mèches (j'ai croisé quelqu'un qui semblait l'avoir fait, le résultat était... bizarre), je vais consulter un coloriste réputé à Biarritz qui me conseille de ne surtout pas faire ça ! Le risque est d'avoir trop de nuances différentes = effet arc en ciel (exactement ce que j'ai ressenti en croisant la personne mentionnée plus haut). Pour lui, la meilleure solution est d'adopter une coupe très courte pour commencer.
Ce qui ne va pas être possible : 1° ça ne me va pas (j'ai déjà vécu cette expérience douloureuse par le passé), 2° mon homme s'évanouirait (déjà qu'il n'adhère pas - MAIS ALORS PAS DU TOUT - au projet cheveux gris), il trouve que j'ai DÉJÀ les cheveux trop courts.


cheveux blancs 2 mois
fin août

Seulement voilà,  j'ai besoin d'aller au bout de ma curiosité (si ça ne va pas, je pourrai toujours refaire une couleur). J'ai donc pris le parti d'Isabel Marant (ne riez pas ça m'aide) : me laisser pousser les cheveux et les attacher dès que possible. Une sorte d'ombré hair, gris sur le haut, châtain clair (délavé par la piscine et le soleil, c'était déjà pas glorieux) en bas. 
Je vous le disais, ça va être une année tragique sur le plan capillaire… mais comme ça au moins, je saurai une bonne fois pour toutes si je porte bien les cheveux gris. 

Je dois reconnaître que pour l'instant autour de moi* on a tendance à considérer l'idée comme un peu loufoque (euphémisme, je ne vous raconte pas les regards obliques), mais si j'étais du genre à me préoccuper de ce qu'on pense de moi, je n'écrirais pas autant d'inepties sur ce blog, n'est-ce pas ?


* juste mes amis pour l'instant, je n'ai pas encore vu ma famille mais j'ai un mariage le 14 septembre et eux ne se priveront pas de commenter (on est assez cash dans la famille)(je vous dis ça pour vous déculpabiliser, au cas où vous hésiteriez à laisser un commentaire, vous pouvez vous lâcher) .

;)

lundi 26 août 2013

Les tendances de rentrée qui ne sont pas pour moi.

Je dois avouer que, même si ce n'est pas encore officiellement la rentrée (ça le sera le 3 septembre, jour béni où les minus reprennent le chemin de l'école et nous un rythme propice à la productivité), j'ai déjà du retard dans mon boulot. Pas dans les commandes, je mets un point d'honneur à les faire au jour le jour (l'histoire d'entretenir l'illusion de la fille organisée) et surtout je suis toute compassion pour les clientes qui attendent fébrilement de recevoir leur commande (dixit la fille qui passe sa vie à acheter sur le net). Non, c'est plutôt dans tout le reste que je suis (déjà) à la bourre... Et ce, à cause des magazines  de septembre qui ont enfin un contenu substantiel à nous proposer : toutes les tendances de la rentrée. Il m'a fallu deux jours pour explorer le Vogue (conscience professionnelle à son paroxysme)(en plus il pèse plus d'1kg et c'est lourd de le tenir à bout de bras -pour ne pas le mouiller- allongée sur un transat).

Toute cette intro pour vous dire que je suis complètement excitée par la plupart des tendances de la rentrée (les pulls oversize; le croco, j'ai détesté le python mais je vais adorer le croco; le monochrome; le bleu navy; les épaules arrondies...) mais il y en a trois qui ne sont VRAIMENT pas pour moi :


Le cheveu wet : définitivement pas pour moi. Surtout cette année qui s'annonce particulièrement désastreuse sur le plan capillaire. (je développe dans un prochain post)(teasing insoutenable !)


maxi cuissardes hiver 2013
Les cuissardes : c'est beau, c'est féminin, c'est hyper sexy. Sauf quand ça plisse parce qu'on a les jambes trop courtes.



Pull mohair Balmain

Le pull mohair : je suis de cette génération traumatisée par 15 ans de 7sur7. Impossible.


jeudi 22 août 2013

Petit lexique de la plage#2

Attention, ceci n'est pas une grosse vague...
(du genre qui te fait vivre l'expérience dite de la machine à laver : trois tours sur toi-même, tu ne sais plus où est le haut, où est le bas, tu en ressors les cheveux en poulpe et le maillot de bain lesté d'une bonne poignée de cailloux)


c'est le shorebreak
:)


mardi 13 août 2013

Petit lexique de la plage#1

On le sait, il suffit parfois d'un tout petit mot malheureux pour plomber votre crédibilité mesvacancesétaienttellementplusswagquelestiennes de retour au bureau, c'est pourquoi, en direct du spot le plus cool du Sud-Ouest de France du monde, voici de quoi rester vigilant (je sais, ne me remerciez pas).

Attention, ceci n'est pas un vélo

beach cruiser


beach cruiser

c'est un beach cruiser.
:)

lundi 12 août 2013

Tadam ! Mes Converse leopard ♥

Bon, ok, elles ont un peu fait le tour du monde mais elles sont là, elles sont parfaites, absolument magnifiques, et je les adore !

converse leopard & robe en jean H&M

Converse leopard

Converse leopard, robe en jean H&M, panama hat

Chaque fois que je les enfile, Mélusine se met à geindre à cause de leur emprunte carbone parce qu'elle veut les mêmes (ma fille fait preuve d'une conscience écologique plutôt sélective)(je ne sais vraiment pas de qui elle tient ça).


samedi 10 août 2013

Mais où est la chemise blanche parfaite ?

Celle qui a la bonne coupe, la bonne qualité de coton. 
Celle qu'on enfilerait bien tous les jours, qui devient de plus en plus douce...? 
Celle-ci s'en approche avec sa coupe "slim" homme, son col ni trop grand, ni trop petit, et son coton finement côtelé d'une grande souplesse. Elle n'est pas transparente (important). Dénichée au rayon homme chez Carrefour, je crois qu'elle coûtait dans les 20€ (vous imaginez ? si la chemise parfaite ne coûtait que 20€...).
PRESQUE parfaite... si seulement il n'y avait pas ces détails bleu ciel partout (col, poignets, boutonnière).
Si elle avait été d'un blanc immaculé (j'ai vu la vierge récemment), j'en aurais déjà acheté cinq.

chemise blanche


Vous le savez, vous, où se cache la chemise blanche parfaite ?

jeudi 8 août 2013

Et pourtant la solution était juste là...

Je suis d'ordinaire un monstre d'organisation, mais j'ai la fâcheuse habitude, quand je pars, de glisser mes bijoux au fond de ma trousse à maquillage. Dans le meilleur des cas, les colliers sont tout emmêlés ; dans le pire des cas, les chaînes se glissent dans le poudrier entrouvert. Et dans un récent cas cauchemardesque, c'est le rouge à lèvres qui s'est ouvert et s'est mêlé aux colliers. Un temps de dingue à tout nettoyer... c'est gras du rouge à lèvres :(

Or j'avais pile la pochette idéale, là, dans ma réserve personnelle de sacs. 

pochette maquillage & bijoux en cuir

Elle est en cuir et vient de chez COS, d'une collection précédente mais ils font toujours de jolies pochettes en cuir (de très belle qualité). En cherchant un équivalent sur leur site, je viens de tomber sur cette double ceinture dont j'ai eu un besoin impérieux (cette tendance à vouloir rendre service me perdra) (enfin pas cette fois-ci, y'a rupture dans ma taille).  Boucles noires sur cuir noir. J'adore le souci du détail dans le minimalisme (cette phrase exprime-t-elle autre chose qu'un paradoxe ? Vous avez 4h.)

mercredi 7 août 2013

Et les couleurs hiver 2013 2014 ?...

Pour les grandes tendances couleurs de l'automne-hiver, voici ce qu'on peut retenir :

- tous les gris sont à l'honneur (en total look de préférence)(j'exulte !)



- du rose thé pour ajouter un peu de tendresse


- bonne nouvelle : on peut remettre toutes les pièces bordeaux que l'on a compulsivement achetées l'hiver dernier :)


- et du violet pour illuminer un peu tout ça (bon, mais peut être pas en total look, si ?)


Alors, que pensez-vous de cette palette de couleurs ?


Pour un panorama plus complet, je vous recommande l'article de Géraldine Dormoy sur l'Express Styles à qui j'ai honteusement piqué toutes ces photos.

(après c'est promis, j'arrête de vous plomber avec l'hiver)

vendredi 2 août 2013

Que va t'on adorer porter cet hiver ?

Je sais, vous êtes au bord de l'eau, un mojito à la main, et vous avez envie de me jeter des cailloux mais je suis rentrée de vacances et je fais semblant de travailler.

Dons si vous voulez savoir ce qu'on va adorer cet hiver, il y a cette petite vidéo fort instructive de Nelly Rodi (à lire pendant la sieste à l'ombre, ensuite vous pourrez retourner vous baigner).


tendances mode automne hiver 2013-2014

jeudi 1 août 2013

Spotted : la combi bustier zara

... que je me suis empressée de commander (en priant pour qu'elle aille aussi aux moins d'1m70). A vrai dire, il y a peu de chances vu sa coupe mais, c'est plus fort que moi, il a fallu que je le tente quand même.





combinaison bustier zara 49,95 €