mardi 27 août 2013

Le ombré hair d'Isabel Marant ?

Dans ma famille on a ses premiers cheveux blancs hyper hyper tôt (vers 17 ans pour moi). Je me fais des couleurs depuis si longtemps que je suis obligée de me plonger dans les albums de petite fille pour me souvenir de ma nuance naturelle de châtain (sauf que c'était l'ère de l'argentique et des vrais Polaroid… alors c'est pas évident)(ou alors mon châtain tirait sur le vert)(c'est possible, on carburait pas mal au Tang à l'époque).

Et puis j'ai travaillé quelques années aux côtés d'une très belle femme qui portait les cheveux gris avec beaucoup de classe à 40 ans. Alors forcément, ça fait pas mal de temps que ça me titille... chaque fois que je vois une jolie femme aux cheveux gris, je me demande si ça m'irait ? 
Début juin, en croisant à nouveau une jeune femme sur qui c'était très élégant, j'ai pris ma décision. 

Alors voilà, ce titre, c'est celui d'une fille qui se raccroche à ce qu'elle peut. Même les plus grandes passent par là. Parce-que je suis bien consciente que, sur le plan capillaire, l'année va être (encore plus) compliquée (que d'habitude).


Les cheveux gris d'Isabel Marant
(crédits photos : Vogue - Garance Doré - H&M)


J'en ai bien entendu parlé sur le champ à mon coiffeur, dans l'espoir qu'il existe une solution miracle -et secrète- qui annulerait instantanément les dégâts causés par des années de colorations pas tout à fait bio (ça n'existe pas en fait). Il s'est montré assez dubitatif... Puis, confronté à mon inébranlable détermination, a fini par lâcher (du bout des lèvres) qu'on pouvait fondre un peu la démarcation de la colo en faisant des mèches, en plusieurs fois, mais que de toute façon il fallait attendre d'avoir au minimum 3 cm de racines (3 cm !!!).

Début juillet ça commençait à se voir niveau racines, mais quand j'étais coiffée normalement (c'est à dire pas coiffée, mes cheveux se mettent en place tout seuls) ça ne se devinait presque pas (enfin pas trop).

cheveux blancs 1 mois
début juillet


Début août : je pensais avoir 2 cm de racines, je retourne chez mon coiffeur qui, narquois, se marre et m'annonce que j'en suis à 1 cm tout au plus. N'empêche, ça commence à faire négligé. Je décide que le bandeau me va bien (mais ça tient hyper chaud).

coiffure bandeau


Fin août, j'ai comme un doute sur le coup des mèches (j'ai croisé quelqu'un qui semblait l'avoir fait, le résultat était... bizarre), je vais consulter un coloriste réputé à Biarritz qui me conseille de ne surtout pas faire ça ! Le risque est d'avoir trop de nuances différentes = effet arc en ciel (exactement ce que j'ai ressenti en croisant la personne mentionnée plus haut). Pour lui, la meilleure solution est d'adopter une coupe très courte pour commencer.
Ce qui ne va pas être possible : 1° ça ne me va pas (j'ai déjà vécu cette expérience douloureuse par le passé), 2° mon homme s'évanouirait (déjà qu'il n'adhère pas - MAIS ALORS PAS DU TOUT - au projet cheveux gris), il trouve que j'ai DÉJÀ les cheveux trop courts.


cheveux blancs 2 mois
fin août

Seulement voilà,  j'ai besoin d'aller au bout de ma curiosité (si ça ne va pas, je pourrai toujours refaire une couleur). J'ai donc pris le parti d'Isabel Marant (ne riez pas ça m'aide) : me laisser pousser les cheveux et les attacher dès que possible. Une sorte d'ombré hair, gris sur le haut, châtain clair (délavé par la piscine et le soleil, c'était déjà pas glorieux) en bas. 
Je vous le disais, ça va être une année tragique sur le plan capillaire… mais comme ça au moins, je saurai une bonne fois pour toutes si je porte bien les cheveux gris. 

Je dois reconnaître que pour l'instant autour de moi* on a tendance à considérer l'idée comme un peu loufoque (euphémisme, je ne vous raconte pas les regards obliques), mais si j'étais du genre à me préoccuper de ce qu'on pense de moi, je n'écrirais pas autant d'inepties sur ce blog, n'est-ce pas ?


* juste mes amis pour l'instant, je n'ai pas encore vu ma famille mais j'ai un mariage le 14 septembre et eux ne se priveront pas de commenter (on est assez cash dans la famille)(je vous dis ça pour vous déculpabiliser, au cas où vous hésiteriez à laisser un commentaire, vous pouvez vous lâcher) .

;)

8 commentaires:

  1. ma parole, cet article coincide avec les mêmes reflexions que je me fais de puis quelques jours ! je laisse le "poivre et sel" gagner du terrain ou pas ? très déçue, agacée par deux dernières colorations qui m'ont fait hériter d'un marron-roux qui n'a rien à voir avec ma couleur naturelle, je me dis aussi que l'hiver va être difficile... tiendrai-je le coup ou pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Combien de temps allons-nous devoir tenir ? C'est effectivement la bonne question ;)

      Supprimer
  2. Bravement et courageusement , prenant le risque de m'attirer les foudres de ton homme , je continue et continuerai ( combien de temps vais je devoir tenir ?) a te soutenir dans ta quête du gris integral ! Pour être tout a fait honnête j'avoue qu'un sentiment de curiosité me pousse a attendre avec toi ...et puis aussi , tous ces fils blancs que je découvre chaque matin un peu plus nombreux sur le haut de mon crâne ...

    RépondreSupprimer
  3. Ne laisse surtout pas tomber! C'est long, plus long même que tu ne le penses pour retrouver un cheveu naturel. Moi il m'a fallut deux ans pour que tout les reflets dus aux couleurs s'estompent définitivement. Mais après, quel plaisir de voir sa couleur naturelle évoluer avec les années. D'infinies nuances de gris qu'aucun coloriste au monde ne pourra réussir... Bon courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! je relirai tes encouragements quand je serai sur le point de craquer ;)

      Supprimer
  4. alors ? quelles nouvelles ? pour ma part j'attache et ça se voit moins bien sûr (lesracines) mais ce n'est pas idéal. une amie à moi a craqué, n'en pouvant plus de ses cheveux "tricolores" ! pour l'instant je tiens bon. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prépare justement un petit point sur le sujet ;)

      Supprimer
  5. Bonjour,

    Je tombe sur votre article, que je trouve d'ailleurs super, et je me permets de vous écrire car je viens de commencer la même "aventure capillaire" que vous, à savoir retrouver ma couleur naturelle avec beaucoup de cheveux blancs.
    J'ai d'ailleurs créé un blog, si vous avez d'y faire un tour...
    50nuancesdegris.canalblog.com
    à bientôt

    RépondreSupprimer