samedi 31 août 2013

L'huile vintage Lucia Iraci

Parfois on compulse fébrilement la presse à la recherche du produit miracle qui viendrait de sortir (j'ai une fâcheuse tendance à croire ce que dit la presse beauté), alors que ce produit dort tranquillement au fond de l'armoire, dans notre salle de bain. 
Hier, tandis que je me demandais quelle huile fabuleuse (et coûteuse) acquérir pour soigner mon crin de cheval, je me suis souvenue que j'avais (depuis des années) l'huile vintage Lucia Iraci. On l'applique généreusement sur cheveux secs avant le shampoing. On masse un peu les pointes. On attend 20 minutes et ensuite on fait comme d'habitude ! Enfin, on shampooine deux fois (ben oui, c'est de l'huile quand même).


Ce matin, miracle au réveil, mes cheveux sont souples et doux. Je n'ai même pas "la tête en pétard" (expression de la toujours délicate Mélusine). Mon premier réflexe après avoir embrassé homme et enfant pour leur souhaiter une belle journée m'être traînée jusqu'à la table du petit déjeuner afin d'anéantir mon potentiel agressif à coup de thé et de pain frais, je me suis enquis de la possibilité de racheter le produit (je l'ai vraiment depuis des années). Mon flacon n'est pas vide, mais puisque ma résolution de rentrée et de l'utiliser deux fois par semaine (et aussi de faire du pilates), je devrai bientôt me réapprovisionner.

Elle est bien en vente sur lucia-iraci.com, j'en ai profité pour lire la (longue) liste de ses vertus, et parmi toutes celles mentionnées, j'ai noté qu'elle protège les cheveux du jaunissement. Parfait !
 
Mon conseil beauté du jour : faites vos placards !
:)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire