mercredi 25 septembre 2013

Délicieusement snob

Il y a quinze jours, lors d'une petite sauterie familiale dans le nord, je fus l'objet d'une attention extatique. Enfin, "je" c'est vite dit, car c'est à vrai dire l'étole indigo que je portais qui suscita force de commentaires élogieux. (Petite intro dans le style récit littéraire destiné à prouver -un jour- à Mélusine qu'il est outré de d'affirmer que "le passé simple ça sert à rien").

Bref, avant cette digression oiseuse, je voulais simplement vous dire combien dix petites secondes de snobisme peuvent égayer une journée pluvieuse (le nord en septembre est très aléatoire, météorologiquement s'entend). Car à celles qui se pâmaient trouvaient très joli l'indigo de mon étole en laine (oui, mais 14° en plein après-midi), j'ai immédiatement vanté l'ineffable profondeur des couleurs que l'on trouve au rayon des étoles et chèches chaque saison chez Merci.

Ici la dite étole indigo, passée uniquement le temps d'une photo, il fait 30° aujourd'hui !




Un petit tour chez Merci, pour les parisiennes, ou sur le site, pour les pauvres provinciales que nous sommes, et vous découvrirez les couleurs sublimes de leurs chèches en lin. A l'instant où j'écris, je suis à deux doigts de valider la commande de celui-ci en vert émeraude. Seule la perspective d'y ajouter une de leurs jolies pochettes en cuir (pas très chères, c'est pour rentabiliser les frais de port) m'empêche de conclure. 


Le tout sera d'être suffisamment stratège pour ne pas me faire piquer le chèche par mon homme...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire