jeudi 26 mars 2015

Art in house

C'est l'histoire d'un promoteur immobilier, Jérôme Rey, qui achète une vieille maison sur un grand terrain. Bien entendu, la vieille maison est vouée à la démolition. Mais c'est aussi l'histoire d'un grand amateur de Street Art qui offre à cette vieille maison un dernier sursaut de panache avant de disparaître. C'est l'histoire d'un seul homme, promoteur ET passionné d'art, à qui l'on doit cet évènement.

Il a invité une trentaine d'artistes de Street Art. Jeunes ou confirmés, de notoriété locale ou internationale, ils ont répondu à l'appel et sont venu exprimer leur art dans les 300 m2 de la maison, dans le jardin, dans la piscine. Le résultat est époustouflant. 

Il a ouvert au public (gratuitement) les portes de son œuvre éphémère le week-end dernier. Il faisait froid, il pleuvait, certains ont fait 2h de queue dans ces conditions pourries, mais ils étaient là. Les portes seront de nouveau ouvertes ce week-end, si vous êtes dans les parages, ne ratez pas ça !

J'ai eu le privilège de visiter l'endroit en petit comité, guidé par l'artiste Zee et Jérôme Rey. Zee nous apportait l'éclairage technique et artistique, tandis que Jérôme Rey nous livrait les anecdotes qui ont fait le sel de la réalisation de l’événement. Comment vous dire...? PRECIPITEZ-VOUS !
J'espère que les quelques photos prises sur place vous donneront envie (loin d'être exhaustives, il y a tellement d’œuvres à voir !!).

Portes ouvertes les 28 et 29 mars de 13h à 19h
103 Avenue de l'Adour à Anglet

Pour celles et ceux qui sont trop loin (dommage) le fil se déroule sur la page facebook Art in House.

Une dernière chose ! Le pays Basque a beau être magnifique, l'activité culturelle y est assez peu enthousiasmante (je ne vais pas me faire que des amis). Voilà pourquoi je pense que ce superbe projet est un cadeau.
Son financement est privé, il ne rapportera rien (à part un peu de com). C'est juste l'histoire d'un passionné d'art qui s'est fait plaisir et l'a partagé. A l'entendre nous raconter le travail de ses artistes, on devine que la démolition sera un crève-cœur. Je penserai bien à lui ce jour là...
























Merci Zee ;)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire