lundi 4 mai 2015

Que faire à Geneve ? #2

Ou comment distraire deux jeunes filles de 10 ans à la langue bien plus que pendue : Mélusine (bien lunée cette fois-ci) et sa meilleure amie, que nous appellerons Paulette afin de préserver son anonymat.


Je ne saurais que trop vous recommander le Muséum d'Histoire Naturelle qui offre à la vue des visiteurs ébahis une prolifique collection d'animaux naturalisés sur trois étages (empaillés si tu préfères, bien que j'imagine que les techniques de naturalisation ont dû évoluer).

 
Dès la troisième vitrine (et nous ne sommes toujours qu'au début du premier étage), il est impératif d'interdire formellement aux filles de répéter une fois de plus "trop chou" (sous peine d'élévation dangereuse du risque de fait divers) et leur expliquer que le moment est opportun pour l'utilisation d'autres adjectifs qualificatifs (non, "trop mignon", non plus). Une maman old school c'est chiant, mais vous me remercierez plus tard. Avantage de cette méthode ? Outre ses vertus pédagogiques évidentes, elle réduit instantanément et quasiment à néant le débit des pipelettes (ce qui rend la visite plus agréable).



Faune locale, histoire de l'homme, animaux du monde entier...  et même quelques bestioles dont je n'avais jamais entendu parler. Paulette, elle, les connaît parce qu'elle regarde une saison au zoo (Ok, ça va... peut-être que je ne regarde pas Une saison au zoo -tête ahurie de Paulette- mais dix saisons de Grey's anatomy m'ont donné de solides compétences chirurgicales).

J'ai un peu moins accroché avec le troisième étage consacré au monde marin. Sans doute parce que je n'aime pas trop tout ce qui est gluant poissons et consorts. J'adore l'océan mais en surface, je préfère ne pas trop savoir ce qu'il y a en dessous. Un jour je vous raconterai comment j'ai marché sur l'eau (tu n'es plus seul JC) après avoir croisé un bébé raie dans un lagon polynésien.
Mais je m'égare. Restons concentré sur cette fascinante balade familiale que je vous recommande chaudement. Idéale pour les jours de pluie, ou pas (il semble moins pleuvoir à Genève qu'au Pays Basque, à vérifier), la visite vaut vraiment le coup, même sous un grand soleil (et même si la partie des dinosaures est fermée jusqu'en 2018).

Pour connaitre les horaires et les expos, rendez-vous sur le site du musée.
:)





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire