vendredi 4 décembre 2015

Survivre à Genève #2

Si vous n'avez pas trop comaté en Histoire-géo, vous savez que Genève jouxte la frontière française. Les français vont à Genève et les genevois vont en France, tout le temps. Nous avons donc en permanence deux monnaies sur nous : des euros et des francs.

Le plus compliqué quand tu viens d'arriver, c'est de t'y retrouver et ne pas (trop) mélanger les pièces. L'erreur de débutante étant de les glisser dans le même porte-monnaie et d'emmerder tout le monde en mettant des plombes à essayer de trouver l'appoint en caisse.

Si tu es française et née dans les 70's, tu as tendance à dire "francs suisses" pour les distinguer des francs français que tu as bien connus. Du coup les suisses te regardent bizarrement parce-qu'évidemment qu'ils sont suisses les francs (sinon ce sont des euros)(touriste).

Je ne sais pas comment font les autochtones, mais c'est finalement chez les basques* que j'ai trouvé la solution. Sobre et joli, en cuir, le porte-monnaie double de chez 64 est parfait pour ici ! Détail pratique, son logo (discret) n'est embossé que d'un seul côté. Tu sais donc d'un coup d’œil si c'est le côté où tu as mis tes euros (ou tes francs, c'est comme tu veux).


(*) Qui a dit que je n'arrivais pas à faire mon deuil ? Brouillard toute la journée et température maxi 4° hier (mais sinon moi ça va).

P.S : excuses officielles à ma copine Cec que j'ai missionnée pour aller m'acheter ce porte-monnaie à la boutique de Biarritz puis me l'expédier, avant de m'apercevoir que 64 a un site de vente en ligne (je suis un gros boulet).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire