samedi 7 mai 2016

LOHIM #11 Enfin quelqu'un qui me comprend !


Alléluia !!! Ma coiffeuse (cette déesse) a enfin trouvé le moyen de me rapprocher de ma couleur naturelle. Comment ? Avec un balayage gris :) Ça fait juste trois ans que je demande ça à tous mes coiffeurs (les nuls !), mais elle a été la première à m'écouter réellement (pour le même taux horaire qu'un psy, mais le résultat est immédiat). Alors voilà mon petit avant/après, en passant par cette phase toujours un peu bizarre...

Ce matin : J'ai tenu 6 mois sans toucher à la couleur. Comme chaque fois, le front et le tempes sont bien gris mais derrière c'est n'importe quoi (ndlr : j'ai des cheveux blancs depuis l'âge de 17 ans mais pas répartis uniformément, sinon ce serait moins drôle).
"Je suis contente votre couleur* a bien dégorgé !" m'a-telle dit avant de commencer. (*) Couleur maison, une rechute en décembre (elle connait mes faiblesses, c'est aussi elle qui me coupe les cheveux)(ou qui rattrape mes pseudo-franges).

Ce moment toujours un peu bizarre (qui fera sans doute mourir de rire nos petits enfants). Allez savoir pourquoi, ça m'a fait penser à La soupe aux choux (les fauteuils peut-être ?). Ou à une morue en papillote...


Et tadam !...  Voilà le résultat : une couleur uniforme qui ne devrait pas souffrir de la repousse et de jolis reflets gris. Heureuse ! 
:)


Si vous n'avez vraiment rien à faire ce week-end, le résumé des épisodes précédents est ici : LOHIM #10

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ben oui. Une semaine après, je suis toujours ravie (un record !)

      Supprimer
  2. Super résultat ! Et qui personnellement me rend malade et quasi verte de fureur ;-))
    Je suis passée par les mêmes "affres" que vous pour garder mes cheveux naturels, et une fois fait je me suis rendue à cette évidence : une énooooorme différence de ton entre mon blanc sur les tempes et mon châtain cendré à l'arrière allait résister un bon bout de temps encore....que faire ?
    J'ai donc demandé à ma coiffeuse qui connait tout de mes états d'âme capillaires si un "balayage gris" était faisable ? Je lui ai posé des dizaines de fois cette question tournée et retournée différemment à chaque fois en espérant bien finir par la coincer.....réponse à chaque fois: "Non voyons, il faudrait décolorer puis teinter en gris puis patiner et....ça tiendrait pas en beau très longtemps" !
    Et voilà que désespérée par mon black and white trop tranché je me laisse embarquer pour un balayage...blond...donc comme vous le dites très justement...JAUNE!!
    Donc du coup, je me permet de vous poser une simple petite question : est-ce que ce que votre coiffeuse a réalisé est bien un simple "balayage"? Même "technique" mêmes étapes, même processus, même "appellation" que pour le JAUNE mais en gris??!!
    Si c'est le cas, forte de votre réponse je pourrais aller faire le siège (jusqu'à obtenir satisfaction;-) du salon de coiffure qui m'a transformée en ballot de paille sèche après avoir eu pourtant tant de patience et de constance dans mes efforts!
    Merci d'avance pour votre réponse et encore une fois j'applaudis au résultat obtenu: vous êtes super et vous avez eu raison de persévérer car le gris affirme les vraies personnalités!

    RépondreSupprimer
  3. Alors, il faudrait que je pose la question à ma coiffeuse pour répondre avec précision. Un balayage, oui ça c'est sûr. Et il me semble bien que le gris est obtenu avec une patine (qui commence à s'estomper un peu d'ailleurs). Promis, la prochaine fois que j'y vais, je reviens ici avec la technique précise ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! Et merci d'avance pour ces petites précisions (que je compte bien rendre) utiles ;-))

      Supprimer
    2. Super ! Et merci d'avance pour ces petites précisions (que je compte bien rendre) utiles ;-))

      Supprimer
  4. Je suis passée chez ma coiffeuse, donc je peux confirmer : balayage + patine grise. Un mois plus tard, je dois avouer que la patine s'estompe. C'est encore joli mais moins gris que sur la photo. Nous avons convenu (je ne me ferai jamais à cette conjugaison) que je pouvais refaire une patine début juillet. Elle dit que la patine abime moins* les cheveux qu'une couleur donc que je peux la faire tous les deux mois environ.

    (*) j'avais entendu (voulu entendre) que ça n'abime pas les cheveux, mais elle m'a corrigée (elle commence à me connaître).

    RépondreSupprimer
  5. Un grand merci pour ces précisions qui vont me permettre de discuter à armes égales avec ma coiffeuse :-D
    Et vous qui êtes déjà sur la bonne voie, persévérez car le résultat est top !

    RépondreSupprimer
  6. Je me lance aussi. J'espère tenir sans balayage, sans rien... On verra bien.
    Delphine, j'ai lu tous vos LOHIM dans les moindres détails. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de ne pas craquer au début mais tenez bon... parce qu'au final c'est une savoureuse libération !

      Supprimer