mercredi 28 septembre 2016

Previously on instagram

Ne vous y trompez pas, ces "petit vieux" (l'expression est totalement inappropriée ici) sont des sommités de la mode italienne (au défilé Ferragamo sur cette photo). Il n'empêche, voir ces deux messieurs facétieux s'amuser à faire un selfie front row est un régal. Cette photo (prise par Scott Schuman) est réellement merveilleuse, n'est-ce pas ?

Une photo publiée par littlegrigri (@littlegrigri) le

mardi 20 septembre 2016

Perfect skirt (enfin, selon moi)(les avis divergent)

Haannn... mais qu'est-ce que c'est que cette jupe moche ?! S'est écriée Mélusine hier en rentrant du collège (quand elle part le matin, à 7h20, je suis encore dans le coma). 
Oui, mon ange est un petit être bienveillant, délicat, qui a toujours un mot pour faire plaisir.

Paradoxalement, le fait que ma tenue ne plaise pas à une collégienne de 12 ans a plutôt tendance à me rassurer. Je ne suis donc pas (encore) une de ces mères désespérées qui s'habillent comme leur fille (pathétiquement jeune).

Voici donc l'objet du délit : une jupe tube en mérinos toute douce, tomber impeccable, joliment fendue trouvée chez Uniqlo que je vous recommande chaudement. Navy is my black, mais elle existe en 4 couleurs (euh... pour l'avoir vu en magasin, le coloris Brown n'est pas très heureux). Et son prix est tout doux (29,90€ quand je l'ai achetée et bien sûr en offre spéciale à 24,90€ cette semaine). Le mérinos de chez Uniqlo est de très bonne qualité et passe en machine by the way :) 
Foncez ! C'est un basique.


Et zoom sur mon nouveau Jonc 3 rangs or Littlegrigri


dimanche 18 septembre 2016

Previously on instagram...

Enfiler mes birkenstock (elles datent de l'époque où j'étais en délicatesse orthopédique), le pantalon h&m acheté pour se protéger des moustiques au Brésil, une vieille chemise d'homme... et imaginer un court instant que je pourrais avoir l'allure de VB. Rêver ne coûte rien.

Une photo publiée par littlegrigri (@littlegrigri) le

jeudi 15 septembre 2016

Two days in Paris

Ah... Montmartre sous le soleil, un régal !


Commencer par un délicieux petit déj chez Soul Kitchen (33 rue Lamarck, Paris XVIII). Déco bobo à souhait, service adorable, ambiance familiale et la pointe d'humour comme j'aime :)



Puisqu'il fait beau, pousser (enfin !) jusqu'au Bois de Boulogne pour découvrir (provinciale) la Fondation Louis Vuitton. Inconditionnelle de Franck Gehry, j'avais hâte d'admirer cette imposante structure toute en transparences...

Ce que j'espérais...
... Pas de bol ! Installation (temporaire Dieu merci !) de Buren  (je n'étais déjà pas fan). Adieu la pureté des lignes, bonjour le déguisement arlequin :(




Peut-être que le soir, illuminé... peut-être...
Mais la journée, quelle déception ! (partagée avec moult quidams sur place si j'en crois les commentaires de haute volée entendus à tous les étages "les couleurs ne vont même pas ensemble !"). Dommage parce que la vue sur le jardin d'acclimatation est vraiment superbe. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, ça ne nous a pas empêché de faire les andouilles à l'intérieur (alibi instagram).



Changeons de quartier pour une jolie surprise artistique. En flânant dans le marais, s’engouffrer dans la galerie Alaïa pour découvrir le trait précis, léger, élégant des silhouettes mode de Claude Parent (18 rue de la Verrerie, Paris IV - jusqu'au 25 septembre).



Ne pas manquer l'œuvre connexe : Silhouette à la protubérance.


mercredi 7 septembre 2016

Yummy :p crash test #2



Vous vous souvenez que je vous avais présenté le livre de recettes soit-disant simplissimes, avec six ingrédients maxi, et que je n'ai malgré tout pas réussi à faire ?

Même si j'ai bien conscience que vous ne venez pas ici pour la cuisine (je ne suis pas si naïve), aujourd'hui je vous propose LA salade de l'été (pour faire durer). 
Absolument délicieuse, un peu longue à préparer, avec plein d'ingrédients que vous n'avez (probablement) pas dans vos placards et un nouvel ustensile encombrant à acheter en prime :)

THE RECETTE (pour 6 personnes)

Ingrédients : 4 courgettes fines, 3 carottes, 3 grosses tomates fermes, 4 sucrines, 3 gros oignons nouveaux, 2 avocats, 1 mangue, 18 crevettes roses, 1 bouquet de coriandre, 2 cuillères à soupe de sésame.
Pour la vinaigrette : 6 cuillères à soupe d'huile d'olive (je suis sympa, j'ai simplifié, dans la recette d'origine c'est de l'huile d'argan)(oui, moi aussi je pensais qu'on n'en mettait que dans les cheveux), 2 cuillères à soupe d'huile de sézane (oups !) sésame, 2 cuillères à soupe de jus de citron vert, sel, poivre.
(vous avez tout ?)(ok, respect)

(A l'aide de l'ustensile ci-dessous) Débitez les carottes et les courgettes en lanières (puis coupez-les quand même un peu sinon ce sera impossible à manger dignement*). Taillez les tomates lavées en petits quartiers. Rincez et émincez les sucrines, ainsi que les oignons. Pelez les avocats et taillez leur chair en dés (donc on ne met pas la peau des avocats, bien)(ni le noyau). Faites de même avec la mangue. Décortiquez les crevettes. Effeuillez la coriandre. Préparez la vinaigrette dans le saladier de service (ou dans un bol à part, c'est vous qui voyez). Mélangez-y tous les ingrédients (bon dans le saladier pour le coup) sauf les crevettes que vous déposez sur la salade. Saupoudrez de sésame. (Et versez la vinaigrette dessus, personnellement je préfère comme ça).

***

Goûtée une première fois chez mon amie Cec (un cordon bleu qui partage la vie d'un traiteur)(vacances light...), j'ai su la refaire (aussi bonne) du premier coup ! Elle est donc à la portée de n'importe qui (d'un tant soit peu patient, il faut quand même n'avoir que ça à foutre du temps).



Remarque : Tout en haut, la salade de Cec et ci-dessus la mienne. Ok, la sienne semble plus appétissante, mais je suis presque sûre que c'est à cause du plat (ou le filtre instagram?)


Note : Le truc que vous n'avez sans doute pas vaut 20€ chez casa. Achetez-le, bientôt je vous file la recette des courgettes carbo (la recette fourbe pour gaver vos kids de légumes)(et ça marche grave !).



(*) By the way, on parle de cette règle de bienséance qui interdit de couper la salade et des maîtresses de maison qui servent des feuilles immenses juste pour voir qui va s'en sortir ? (ces salopes).

A part ça, ce week-end je suis à Paris. On va pouvoir se reparler de choses sérieuses (des fringues à acheter) dès la semaine prochaine !