mardi 22 novembre 2016

Culottée !

Ils ont essayé de tuer mon enfance. Passé l'effroi, ce sentiment m'avait envahi après l'attentat de Charlie Hebdo. Un sentiment toujours présent. Bien sûr pour Cabu et récré A2, mais pour Wolinski qui a fait partie de mon enfance. 
Dans la bibliothèque de mes parents, les BD de Wolinski étaient en haut, dans la partie qui n'était "pas pour nous" (les enfants) et donc de celles que nous avons forcément fini par lire en cachette. On ne comprenait pas tout, mais ces gens à poil qui souriaient tout le temps, on sentait bien que c'était rigolo (et un peu cochon quand même).

Et "rigolo", "à poil", être léger... c'est précisément tout ce que les fondamentaliste haïssent. La liberté aussi.

Elsa Wolinski (la fille de Georges) et la maison Henriette H ont créé un objet précieux, drôle, impertinent.


Des petites culottes (produites en France et brodées à la main s'il vous plait) qui se sont arrachées (si, j'ai osé) dès leur sortie, au point qu'il a fallu que j'attende le deuxième round pour enfin avoir la mienne. 

Porter l'esprit qu'ils ont voulu anéantir sur nos culottes, c'est bien la plus belle et la plus impertinente des réponses ! #liberteegaliteculottee



2 commentaires: