mardi 22 août 2017

Alors, ces vacances ?

une amie m'a dit : je pars en vacances avec les enfants pour me reposer :))


Hello vous !
Ça fait un bail, non ? Comment ça va ?

Je reprends le boulot en grande forme (et toute bronzée, n'en déplaise à ma dermatologue). 
Après un mois de juillet dédié aux vacances en famille (famille élargie : ma soeur, mes parents, mon cousin, mes cousines, ma tante, plein de copains et tous nos enfants...) une très grande tribu joyeuse et sonore en Bretagne. J'adore ça ! mais c'est... disons, vivifiant.

J'ai goûté au mois d'août un truc vaguement honteux et TRÈS ADDICTIF : les vacances sans enfant
Je confesse tout de même un fond de culpabilité puisqu'à peine arrivée à Biarritz, Mélusine a filé passer 15 jours chez sa meilleure amie (ses parents, eux, ont donc eu 3 enfants à occuper au lieu de 2). Tandis que j'étais tranquilou avec ma meilleure amie (laquelle avait eu le bon goût d'expédier Chouchou-à-sa-mère chez ses grands parents)(vous ai-je précisé que pendant ce temps mon homme travaillait dur à Genève ?). Seules dans sa superbe maison, nous étions comme deux ados : libres !
Bon ok, "ado" n'est pas à prendre au pied de la lettre... c'est juste pour imager le sentiment de liberté. 

Je vous laisse visualiser : presque deux semaines faites de lézardage au bord de la piscine, de rigolade, de shopping, de petites soirées sympa (des grosses aussi), de grasses mat, de healthy food, et de tentatives de sport.

seule au bord de la piscine


Deux semaines sans aucun :
- Quand est-ce qu'on mange ? (quand mon maillot sera sec)
- Qu'est-ce qu'on mange ? (j'y réfléchis dès que mon maillot est sec)
- Le frigo est vide (encore !)
- Tu peux me déposer à la Grande Plage ? (mais oui, 30 mn de bouchons, avec plaisir !)
- Il est où mon drap de plage ? (là où tu l'as rangé...)
- Y'a plus de nutella ! (je sais, je l'ai fini hier soir, à la petite cuillère)
- etc.

Aucune dispute, aucun cri.
Juste des conversations légères et des échanges du style :
- Tu as faim ?
- Pas trop pour l'instant...
- Ok, quand on a faim, on va se grignoter un petit truc à la Beach House en scoot ?
- Parfait. On se baigne d'abord ?...

Beach house, Anglet


Ou des :
- On ne se ferait pas un petit shopping demain ?
- On va au marché à pied ?
- On va boire un verre chez Renauld ce soir ? (boire un verre, aller écouter de la musique, les soirées... tout devient simple quand il n'y a pas d'enfant à faire garder, ni de repas à prévoir).

Boire un verre chez Renauld St Jean de Luz


LE BONHEUR 
(sans honte et sans vergogne)(ça va, on les a tout le reste de l'année !)

:)
Et vous, ces vacances ?


2 commentaires: